Partagez | 
 

 Une attirance fatale ( flashback : Indiana /!\ Hot interdit : -18 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 172
Member since : 09/07/2011
You : c'est fini tout ça
Activité : Barman
Emission : .

MessageSujet: Une attirance fatale ( flashback : Indiana /! Hot interdit : -18 )    Lun 15 Aoû - 16:06

Indiana & Renji ♥




    La soirée à été calme, je suis entrain de terminer de ranger les derniers verres tandis que d’autres sont occupés à balayer le sol et à nettoyer les tables avant de remettre tout en place pour le lendemain. L’équipe avec laquelle je travaille ce soir est presque exclusivement composée de femmes, seul deux autres hommes sont en cuisine. C’est d’ailleurs avec une de mes collègues que j’ai fauté il y a sept mois. Une ravissante brune à l’époque et qui est redevenue blonde depuis quelques jours. Je me souviendrai toujours de ce soir là ou nous avions couché ensembles sur notre lieu de travail. Je dois une fière chandelle à Indiana car si nous n’avions pas assouvi nos désirs, je n’aurais pas divorcé d’Ayame et je n’aurais jamais rencontré Maria.

    Flash back :

    Un soir de coup de feu habituelle dans un établissement comme le notre et ou chaque employé de salle devait être disposé à servir et non pas à ce cantonner à sa principale tâche. C’était mon cas aussi évidemment, j’aidais alors en servant non seulement les alcool et les cocktail demandais mais je pouvais aussi passer en cuisine prendre quelques assiettes, c’est en passant que nous pouvions un peu blaguer entre nous car je n’avais pas l’élégance de mes collègues qui slalomaient entre les table avec une facilité déconcertante. Mais la demoiselle avec qui je blaguais le plus ce nommais Indiana de son prénom et était française mais vivant depuis un moment au Japon, je ne connaissais pas l’exacte raison de sa présence dans notre pays ou à vrai dire, je ne m’en souvenais plus. Je m’en moquais elle était avec nous et elle bossait extrêmement bien en plus d’être assez jolie. C’est d’ailleurs cette beauté qui lui avait valu quelques soucis avec certains hommes un peu trop imbibé d’alcool de riz ou autres alcool qui la draguaient d’un peu trop près ou qui lui faisaient des avances devant leurs femmes, il nous était arrivé de devoir leur demander de quitter les lieux car ils allaient trop loin, même si la jeune femme avait du répondant. Elle était aussi un peu notre mascotte car cela nous faisait rire de l’entendre parler japonais avec son accent frenchie. Je profitais d’une des rares pauses que nous avions en commun pour lui demander quelque chose :

    «  Indiana cela te dirait que l’on prenne un verre après le boulot tout les deux ? Ayame est chez sa mère avec le petit. J’ai donc du temps. Cela fait un moment que nous avons pas partagé un moment calme à rire tout les deux. Cela te tente ? »

    Oui je l’avais invité à boire un verre juste tout les deux car depuis la naissance de mon fils ma présence au boulot se résumait à faire mes heures à rentrer m’occuper du bébé et de sa maman qui était ma femme. J’avais délaissé amis et collègues pour mener ma vie de famille comme je le voulais et personne ne m’en avait jamais voulu, ce même si j’étais certain je les avais rendu triste bien malgré moi. De moments calmes il n’en était jamais question avec nous, nous passions notre temps à bavarder sur tout et n’importe quoi, à refaire le monde lorsque nous étions soul. Mais jamais cela n’avait dérapé, nous étions en couple tout les deux et amoureux de nos partenaires respectifs. Après entendu sa réponse, le chef vint nous chercher, pause finie et nous allions devoir retourner au boulot. Nous reprendrions notre conversation plus tard car nous allions aborder un sujet assez sympa. Ce fut là notre seule et unique pause de la soirée car le monde afflua et les tables remplies continuaient de consommer c’est-ce qu’on pouvait appeler un bon soir enfin pour la caisse et le compte en banque car nous finirions sur les rotules.

    Vers deux heures trente du matin, enfin les chaises étaient posées sur les tables, tout le monde s’apprêtait à partir sauf Indiana et moi à laquelle je demandais avec galanterie :

    «  Mon invitation tient toujours à moins que tu ne sois trop fatiguée Indiana chan ! A ce moment là je comprendrais très bien »

    J’espérais sincèrement qu’elle dise ce qu’elle m’avait dit plus tôt dans la soirée et que l’on puisse prendre un bon verre tout les deux. J’avais pas envie de rentrer maintenant dans mon appart vide ou je ne pourrais pas embrasser mon fils avant d’aller me coucher pour un repos bien mérité. Non j’avais envie de trainer encore et de passer du temps avec mon amie pour parler et rire. J’en avais grand besoin même si je ne lui dirais pas. Sauf peut être plus tard . Mais je ne suis pas comme cela, j’aimais pas montrer mes sentiments et jamais, je ne changerais. J’étais comme cela, c’était moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 795
Member since : 29/05/2011
You : 23 ans, française née en Espagne et d'origine Américaine
Activité : Barmaid dans un café de Shibuya passionnée de danse, chant, théâtre et musique depuis l'âge de 4 ans. Elle étudie toutes ces disciplines au conservatoire de Tokyo depuis 1 an et demi !!!
Emission : Aucune pour le moment

MessageSujet: Re: Une attirance fatale ( flashback : Indiana /!\ Hot interdit : -18 )    Lun 15 Aoû - 18:57

    Peut être était-ce parce qu'elle venait de croiser le regard de Renji que des souvenirs lui revenaient en mémoire. Des soirées à délirer, boire et rigoler. Ca lui manquait carrément ce temps là. Ce soir là alors que tout le monde rangeait le bar la jeune femme fut prise d'un moment de nostalgie. Ca lui arrivait d'ailleurs beaucoup depuis sa fausse couche de laquelle d'ailleurs elle n'avait parlé à personne. Indy fut prise et emporter dans un souvenir bien spécial. Celui de sa nuit avec l'un de ses collègue, ce collègue qui se trouvait à ce moment même juste en face d'elle et à qui elle sourit alors qu'elle passait tranquillement la serpillière. Un petit sourire au coin des lèvres apparut quand même. Non elle ne ressentait rien pour le jeune homme elle avait simplement envi de s'en souvenir rien de plus. C'était l'époque où Jin et elle n'était pas encore ensemble, elle n'avait pas le soucis de sortir avec un personne célèbre et de devoir le cacher. Elle travaillait tranquillement dans son bar et hakuna matata quoi.

    Flashback

    Mais quelle soirée, les gens n'arrêtaient pas de faire des allers et retours dans le bar, c'était sûr ce soir ils allaient encore finir de bosser très tard et sans doute plus tard qu'en temps normal. Elle avait juste envi de les pousser dehors et d'aller se coucher. Mais ce n'était que le début de la soirée, les propositions à venir se pourraient être bien plus intéressantes que de rentrer chez soi pour dormir. Bon il faut garder la pèche, on sourit, on danse et on fait des cocktails pour les gens venus ici afin d'oublier leurs malheurs le temps d'une soirée. Finalement elle se rendait compte ce que c'était que d'être de l'autre côté du bar à servir des centaines de personnes plus malheureuses les unes que les autres. C'est triste à dire mais c'est la stricte vérité, les personnes présentes ici sont évidemment des personnes malheureuses et peu sûres d'elle. Elle aurait aimé faire quelque chose même si certaines faisaient une montagne d'un tout petit problème mais Indy n'était pas psy seulement barmaid alors elle se contentait de garder une oreille attentive sur les problèmes des autres sans jamais intervenir, elle n'était pas là pour se faire des amis elle en avait déjà assez en dehors. Et bon des gens déprimés comme amis? Non merci. Ce fut d'ailleurs au milieu d'une belle rêverie alors qu'un jeune homme lui déblatérait ses problèmes avec sa copine qu'elle fut prise par surprise par Renji, enfin qu'il lui adressa la parole bien sûr, et qu'elle put sortir de sa torpeur. Et ce pauvre gamin de 20 ans en train de se plaindre, qu'aillait-elle faire de lui. Elle fit signe à son collègue d'attendre le temps de répondre à ce jeune homme.

    -Tu es jeune, ce n'est pas la femme de ta vie, va t'amuser avec tes potes et profite ce n'est pas tous les jours qu'une femme te dit ça, quand tu voudras t'amuser et que t'auras une copine elle voudra sans doute pas que t'y aille alors c'est maintenant où jamais. Tu m'excuses j'ai encore du boulot. Et arrête de boire on ne te sert plus tu viens de dire que tu étais au lycée donc t'as pas l'âge.

    Elle retira le bracelet du poignet du jeune homme avant de se retourner vers son ami en souriant et l'écoutant attentivement du moins tout en continuant ses cocktails vu la queue interminable qui se présentait au bar. Une proposition pour sortir? Elle adorerait ça. Quoi de mieux pour passer une bonne fin de soirée que de la passer avec ce clown de Ren. Parce que oui c'est un clown, un pur et un vrai, au boulot comme en dehors elle s'entendait parfaitement bien avec lui et était d'ailleurs le seul collègue qu'elle voyait en dehors. Ils n'avaient pas passé une soirée ensemble depuis très longtemps. L'idée était géniale.

    -J'en serais ravie cher Renji essaye de penser à un endroit où tu veux te rendre et en attendant ces deux cocktails sont pour la table là bas.

    Dit elle en désignant une table au fin fond de la salle. Aie monsieur rapporter deux verres sur un plateau à une table à l'autre bout du bar ça n'allait pas être très facile. Elle allait le regarder avec délectation jusqu'à ce qu'il arrive à l'autre bout de la pièce. Ah ah ah ça allait être marrant. Enfin pas autant qu'elle le pensait car il arriva indemne jusqu'à la table. Dommage, la prochaine fois elle lui en donnera 10 et puis c'est tout. Bon bon au boulot les verres ne vont pas se remplir tout seul comme ils ne vont pas se vider tout seul. Une téquila par ci, un mojito par là, une margarita et voilà que la soirée était enfin terminée. Le dernier client venait de franchir la porte. Vite on ferme à clef avant que quelqu'un ne se décide à rentrer encore une fois. Comme si les barmen et barmaid n'avait que ça a faire de rester toute la nuit à faire picoler des gens. Eux aussi ont le droit de rentrer chez eux. Du moins ce n'est pas maintenant qu'Indiana rentrera chez elle. Et oui Renji venait de nouveau de se diriger vers lui et lui demanda si l'invitation tenait toujours. Et pourquoi pas d'ailleurs, ce n'était pas une petite nature qui allait encore se coucher à 2.30 du matin, il lui en fallait plus et oui même si en début de soirée elle avait hâte de rentrer dormir mais maintenant elle avait changé d'avis et il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis.

    -Evidemment que ça tient toujours tu crois que je suis du genre à faire la mamie à 2.30 du matin? Bon normalement oui mais finalement aujourd'hui tu m'as convaincu. Tu sais où tu veux aller?

    En attendant il y avait encore quelques rangements à faire alors on s'active si on ne veut pas finir à 3.30 mais ce fut vite fait et pendant qu'ils nettoyaient ils réfléchirent à un endroit possible où se rendre.

    -Ce n'est pas très animé mais on peut rester ici au moins ça nous coûtera moins cher en boisson. Mais si tu as une autre idée je t'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t56-douglas-indiana-feat-ashley-tis
 

Une attirance fatale ( flashback : Indiana /!\ Hot interdit : -18 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Interdit aux moins de 18 ans
» Pensionnat Interdit
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Indiana Teller
» Rome interdit les bocaux à poissons rouges...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Dreams Are Gold :: MOVE YOUR BODY, TOKYO :: Shibuya :: BARS / CAFES-