Partagez | 
 

 Tonight, you'll be my prey. |ft. Yukio|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chèvre
Messages : 224
Member since : 05/08/2011
Age : 27
You : Il se trouve que je suis japonais, bisexuel et célibataire. Guitariste et pseudo-comédien-cinéaste en herbe, voilà! Oh, je suis aussi un des plus grand chieurs que cette terre est portée, il suffit de demander à Soma ou Tomo pour avoir confirmation! D'ailleurs, je suis le propriétaire officiel et à 95% de Soma et on ne touche pas à mes affaires è___é
Activité : Etudiant en 3ème année à Hosei.

MessageSujet: Tonight, you'll be my prey. |ft. Yukio|   Dim 7 Aoû - 16:38

La musique résonnait dans son esprit alors qu'il finissait son énième verre de la soirée. Ryohei avait décidé de sortir ce soir, seul. Il aurait bien aimé être accompagné mais aucun de ses compagnons de soirées n'avaient pu se libérer. Il n'avait pas pour autant reporté sa soirée, il avait besoin de s'aérer l'esprit, de faire une pause et quoi de mieux que de l'alcool et de la musique pour se faire? Rien. Enfin si, un homme ou une femme avec qui passer la soirée. Il était dans cette boîte depuis deux heures déjà et il n'avait rien vu qui puisse lui convenir car oui, ce soir Ryohei avait décidé d'être pointilleux. Il commencer à le regretter, il n'avait aucune intention de finir la soirée seul mais avec sa récente exigence, ça risquait d'être le cas ce soir. Il appela le barman d'un signe de main et commanda un whisky, il fallait qu'il change de boisson, ça devenait lassant. Quelques secondes plus tard, son verre fut posé devant lui et il n'attendit pas plus longtemps pour en prendre une gorgée. Appuyé contre le bar, il parcourut à nouveau la piste de danse des yeux mais il n'avait pas trop d'espoir quand à voir une proie potentielle.

Pourtant, après quelques secondes, il repéra un homme dans la foule. Bien, ce soir c'était la partie gay de Ryohei qui était de sortie. Il ne s'était jamais posé de questions, selon la soirée il était gay ou hétéro, ç'avait toujours été ainsi et il ne changerait pas cela, il en prenait avantage. Il s'était toujours dit qu'il avait ainsi deux fois plus de chance de trouver celui ou celle qui lui était destiné. Oui, Ryohei, outre ses apparences, était un sentimental mais ce soir, ce n'était pas le cas. Non, ce soir, c'était une proie qu'il cherchait et cet homme venait de réveiller le chasseur en lui. De là où il se trouvait, il ne le voyait pas clairement, les lumières venant et repartant au-dessus de la foule. Aoki n'aurait su dire si cet homme était seul ou accompagné mais ce n'était pas sa première préoccupation, ça ne l'avait jamais été.

Il avait maintenant sa proie et pourtant, il ne bougea pas du bar. C'était prendre trop de risques inutiles. L'homme viendrait forcément chercher à boire à un moment ou à un autre et c'est là, que Ryohei attaquerait. Restait à espérer qu'il ne mette pas trop longtemps à avoir soif. Ce week-end, il avait eu la permission de sortir de l'internat, il n'avait donc aucun soucis à se faire au niveau du couvre-feu et puis de toute façon, il était déjà passé. Les week-end où il ne dormait pas à Hosei, il squattait chez Tomohisa et celui-ci était tout à fait capable de fermer la porte à clef s'il allait se coucher avant que Ryohei ne rentre, il voulait donc éviter de se retrouver à la rue. Il adorait son meilleur ami, malgré le sale caractère dont il pouvait parfois faire preuve. La première fois, malgré les mise en garde de Yamashita, il n'avait pas cru qu'il puisse réellement l'enfermer dehors et il avait cette nuit-là, du se payer une nuit à l'hôtel. Depuis, Ryohei essaye de rentrer à l'heure, c'est à dire aux alentours de deux ou trois heures du matin selon l'humeur de son ami. Lorsqu'ils sortaient à deux, ils rentraient beaucoup plus tard pourtant. Enfin, il lui restait près de deux heures avant de devoir rentrer et s'il ne voulait pas le faire seul, il devait être patient.

Il eu le temps de boire trois verres de plus, de draguer deux jeunes femmes accoudées au bar et de suffisamment détailler sa proie pour savoir la couleur de ses yeux, avant que celui-ci ne vienne enfin prendre commande au bar. Ryohei soupira, pas d'agacement non, de soulagement. Il n'a jamais été quelqu'un de patient et il n'allait pas tarder à se rendre sur la piste si l'autre n'était pas venu à lui. Il n'était pas certain de sa sexualité, mais au pire des cas, s'il était hétéro, il le repousserait et tout s'arrêterait là, Aoki n'avait jamais eu l'intention de convertir un hétéro, trop de complexités et de difficultés sans intérêt à son goût. En bref, il n'était pas du genre à être blessé dans son égo pour un rejet, il s'en était toujours remis sans le moindre problème et ça ne changerait pas dans l'immédiat.

Il resta un peu à l'écart, attendant quelques instants avant de s'approcher de l'homme. Il vint, son verre de whisky à la main, s'asseoir sur le tabouret juste à côté de lui. Il buvait tout en le fixant, il ne le lâchait pas du regard, ça faisait partie du jeu après tout, c'était toujours ainsi qu'il commençait. Finalement, l'autre se retourna, le regard interrogateur. À ce moment là, Ryohei sortit son sourire charmeur, celui qu'il n'utilisait que pour celles et ceux qu'il espérait voir devenir ses conquêtes. Il se rapprocha de l'autre, la musique l'aurait empêché d'entendre s'il ne l'avait pas fait.

- Aurais-je le plaisir de t'offrir à boire?

Il avait demandé ça d'un air qui ne laissait pas vraiment le choix. On lui avait toujours dit qu'il était imposant et il aimait en jouer. Il préférait commencer gentiment, après tout, il ne connaissait pas le tempérament de l'homme qui lui faisait face, il ne voulait pas risquer de se le mettre à dos avant même d'avoir tenter sa chance. Il s'éloigna à nouveau, son sourire n'était plus vraiment charmeur, plutôt carnassier. Comme un carnivore chasse sa proie, lui voulait commencer par l'attirer à lui, histoire de voir s'il aurait à bouger pour chasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t308-aoki-ryohei-ft-nishikido-ryo
Messages : 2297
Member since : 20/06/2011
You : 18 ans à orientation inconnue, japonais gamin rêveur && insupportable =D
Activité : Hosei Student
Emission : .

MessageSujet: Re: Tonight, you'll be my prey. |ft. Yukio|   Mar 9 Aoû - 8:58

Une journée après laquelle on a besoin de décompresser, de partir faire un tour pour oublier tout ce qui nous cause des problèmes, c’est habituel dans la vie d’un étudiant, visiblement encore plus dans la vie d’un étudiant d’Hosei. Il avait fallu beaucoup de courage aux élèves de l’école qui étaient arrivés pour essayer de convaincre Yukio de venir avec eux pour faire un tour en boîte. Bien entendu, les élèves qui l’avaient fait étaient tous plus âgés et ne cherchaient en réalité qu’un élève plus jeune à qui faire porter le chapeau au cas où un problème aurait lieu durant leur petite sortie. Yukio avait malgré tout fini par accepter, se disant qu’une sortie en boîte ne pourrait pas être plus mauvaise qu’une soirée entière passée à chercher les trous du plafond de l’école. Habillé d’une simple chemise blanche qu’il avait mise, laissant évidemment les boutons ouverts suffisamment pour que l’on puisse apercevoir son pendentif en forme de plume, pour pouvoir l’ouvrir un peu au cas où il aurait trop chaud et d’un jeans troué au niveau des genoux, le jeune homme avait donc, accompagnant la bande d’élèves qui avaient décidé de sortir, pris la direction d’une des boîtes de la ville.

Une fois sur place, le jeune homme avait vite eu l’impression qu’il n’était pas à sa place et, sans se faire prier, le jeune rêveur s’était rendu au bar où on lui avait servi un verre d’une boisson bien trop alcoolisée pour lui : étant mineur, il n’avait encore jamais bu d’alcool, ses parents ne désirant pas le voir « lècher la carpette avec le chien » comme ils disaient si bien. Il avait donc le loisir de constater à quel point l’alcool pouvait brûler l’œsophage quand on le boit trop vite. Il ne constatait pas encore ses effets secondaires car il n’avait pas encore pris le temps de le faire. Quelques minutes plus tard, un des jeunes de la bande qui l’avait emmené là vint le chercher pour l’emmener danser dans un groupe et, se disant qu’il était préférable de faire cela plutôt que de rester seul dans son coin à boire cet alcool qu’on servait si facilement puisqu’on était payé pour. Il commença donc à danser avec tout le monde qui s’agitait.

Yukio était loin d’être le seul première année de la partie, il y en avait bien trois ou quatre à son souvenir mais il y avait tellement de monde dans la boîte que les autres jeunes de son âge avaient du se perdre dans la masse et aller danser aux quatre coins de la boîte. C’est aussi pour cette raison que le jeune nippon ne s’en fit pas. Il continua à danser tant et si bien qu’à un moment il commença à avoir chaud et défit un bouton supplémentaire à sa chemise : il espérait ne pas devoir l’ouvrir plus, beaucoup de personnes se comportaient étrangement à cet endroit et il n’aurait pas été étonné de tomber sur une personne avec des idées bien déplacées.

Le jeune homme était tellement occupé à se défouler qu’il ne s’était pas rendu compte que les personnes avec qui il était arrivé n’étaient plus dans le coin : sans aucun doute lui avaient-elles dit qu’il était temps de rentrer mais, ne les ayant pas entendues, il ne les avait pas suivies alors qu’elles rentraient, restant du coup seul face aux dangers et avantages de la boîte dans laquelle il était venu. Il ne s’en rendit compte qu’au moment où la soif revint le tirailler et qu’il s’arrêta de danser. Contrairement à ce qu’il aurait fait d’habitude, Yukio ne prit pas peur, il eut juste l’impression qu’il s’était fait abandonner mais malgré cela, il recommença à danser, se disant qu’il boirait plus tard, quand la soif reviendrait plus fort. Á quoi bon respecter un couvre-feu lorsque les professeurs ignorent votre absence ? De plus lui, il aurait tout aussi bien pu rentrer chez ses parents le week-end et d’ailleurs, c’est ce qu’il avait décidé de faire une fois sa soirée finie car il n’avait pas envie de passer la fin du week-end à l’école. Ses professeurs savaient qu’il pouvait choisir le week-end et donc, contrairement aux autres élèves, il le faisait sans aucune gêne.

La soif revint bientôt à l’assaut, poussant le jeune homme à se rendre au bar où il était allé un peu plus tôt où il s’apprêtait à commander quelque chose quand il sentit un regard sur lui, il se retourna et regarda en direction d’un homme qui, occupé à boire un verre dont il ignorait le contenu, semblait l’observer, son regard parlait pour lui : que faisait-il là à l’observer sans aucune gêne ainsi ? Yukio se demandait sérieusement pourquoi cet homme se comportait ainsi quand il le vit sourire avant de le voir s’approcher de lui pour lui parler. Lui offrir à boire ? À vrai dire Yukio, qui depuis son arrivée avait quand même eu le temps de subir les effets de son premier verre d’alcool, n’était pas contre. En effet, le premier verre de toute sa vie avait sans doute été un peu fort pour lui, mais il n’était pas saoul, non, il avait juste un peu bu et cela ne se sentait pas encore, juste assez pour le faire accepter, ne cherchant pas plus loin au début.

« Si tu veux, pourquoi tu ne pourrais pas ? »

Jeune, Yukio l’était peut-être mais bête, cela, il ne l’était pas. C’est pourquoi il n’avait pas hésité à dire oui : se faire payer un verre, même si cet homme se révélait par la suite penser plus loin que cela, n’était pas un crime après tout. Le jeune homme détailla son interlocuteur tout en formulant sa réponse : il n’était pas du genre d’homme que l’on peut qualifier de laid, non, cela n’était pas le cas, il était plutôt du genre mystérieux, voire même un peu inquiétant et Yukio s’en serait méfié si il n’avait pas été déjà sous l’effet d’un verre d’alcool, verre d’alcool qui libérait également en lui, au contraire de d’habitude, ses pensées de bisexuel car, il en était parfaitement conscient, le jeune Yukio n’avait pas particulièrement d’attirance pour un des sexes : tout dépendait de la personne en face de laquelle il se trouvait ainsi que de ses agissements et de ses apparences. Malgré cela, il était quand même inconsciemment plus sujet à l’attirance masculine qu’au charme féminin dont certains de ses amis ne cessaient de parler, pensant qu’il fallait draguer toutes les femmes « bonnes » qui passaient, non non non, Yukio préférait les hommes, cela sans raison bien particulière, peut-être juste par nature…

Tandis que la personne qu’il avait en face de lui reculait, le jeune homme lui sourit comme il le faisait avec tout le monde, il était naturel chez lui d’afficher un sourire, il montrait ainsi qu’il était ouvert à la conversation car, en ce cas précis et grâce à l’alcool qu’il avait bu même en petite quantité, la case « timidité Yukièsque » avait été sautée sans aucune difficulté et le Yukio qui se trouvait à cet instant devant l’inconnu qui lui proposait à boire avec une assurance hors du commun était celui que ne connaissaient que les personnes les plus proches de lui, à la seule différence que celui-ci retenait moins ses préférences sexuelles qu’à l’habitude, laissant imperceptiblement son regard voyager sur l’inconnu qui lui parlait et, à l’occasion sur une personne ou l’autre, souvent des hommes, qui passaient par là.

Malgré cet état dans lequel il était et l’ambiance qui régnait dans la pièce, le jeune rêveur hésitait encore à ouvrir un second bouton de sa chemise, ce qui découvrirait presque la moitié de son torse, alors qu’un inconnu était là, l’observant, et cela malgré la chaleur incroyable qui régnait dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t175-hashimoto-yukio-ft-yuya-tegosh
Chèvre
Messages : 224
Member since : 05/08/2011
Age : 27
You : Il se trouve que je suis japonais, bisexuel et célibataire. Guitariste et pseudo-comédien-cinéaste en herbe, voilà! Oh, je suis aussi un des plus grand chieurs que cette terre est portée, il suffit de demander à Soma ou Tomo pour avoir confirmation! D'ailleurs, je suis le propriétaire officiel et à 95% de Soma et on ne touche pas à mes affaires è___é
Activité : Etudiant en 3ème année à Hosei.

MessageSujet: Re: Tonight, you'll be my prey. |ft. Yukio|   Sam 13 Aoû - 14:28

Ryohei n'était pas un gros dragueur, il ne programmait pas ses soirées dans le but de rentrer accompagné. Il pensait simplement que ça pouvait être un plus pour passer une agréable soirée. Il pouvait facilement sortir avec des amis, rester avec eux et rentrer seul, c'était même ce qu'il se passait la plupart du temps. Seulement ce soir, personne ne l'avait accompagné et il n'avait aucune envie de s'amuser en solitaire, ce jeune homme tombait donc très bien. Aoki savait pertinemment qu'il désespérait son frère, il en était conscient mais ce trait de personnalité était une partie de lui, il ne pourrait pas le changer, à moins d'entrer dans une relation qu'il pourrait qualifier de sérieuse et durable. Ce n'était pas le cas en ce moment, il pouvait donc s'amuser autant qu'il le souhaitait. Évidemment, il ne choisissait pas n'importe qui, même sous les effets de l'alcool, il pouvait patienter des heures avant de trouver une personne à son goût.

Ses amis lui avait toujours dit qu'il était difficile, qu'il attendait trop de trouver une personne correspondant à tout ce qu'il voulait mais Ryohei finissait par trouver, c'était l'important. Il n'avait pas peur de passer pour un emmerdeur aux yeux des autres, il avait toujours réfléchit aux personnes qu'il était susceptible de trouver à son goût. Il avait de nombreuses aventures, certes, mais il ne choisissait jamais au hasard. Partager un moment charnel n'était pas quelque chose de léger. Certains le prennent ainsi, mais Ryohei n'est pas ceux-là. Évidemment, il n'attend pas d'être amoureux pour passer à l'acte, loin de là, mais il ne le fait pas avec n'importe qui. Il observe, il étudie et s'il juge que la personne cible est eu bon niveau, il passe à l'action.

Le jeune homme se trouvant face à lui, il l'avait longuement observé en attendant qu'il vienne jusqu'au bar, il avait eu le temps de voir qu'il correspondait à ce qu'il attendait d'une potentielle aventure. Il était beau, avait un côté sexy avec sa chemise à demi-ouverte et ses cheveux quelque peu collés sur son front dû à l'effort qu'avait été la danse. Il avait un côté innocent aussi, mais ce n'était pas ce que l'on distinguait le plus. Ryohei ne pouvait détacher son regard de lui. Il le pensait plus jeune que lui, de peu, mais plus jeune quand même. Ce n'était pas un problème pour lui, ça n'en avait jamais été un, l'âge n'a aucune importance, seule l'envie en a une. Enfin, ce n'était pas encore le sujet de la soirée.

Proposer un verre est un geste anodin. Ça ne signifie rien, ce n'est pas un engagement, ce n'est même pas de la drague à proprement parler. On peut proposer un verre sans aucune arrière pensée, ce n'était pas le cas de Ryohei, mais l'autre pouvait encore y croire. L'alcool, la musique, font oublier la moindre gêne. En dehors d'une soirée, Aoki faisait attention à ses paroles, à ses gestes quotidiens, il faisait attention à ne pas blesser les gens autour de lui et réfléchissait beaucoup aux conséquences du moindre de ses actes mais ça, c'était en dehors des soirées. Lorsqu'il entrait dans une boîte de nuit, un bar ou même une fête privée, l'oiseau de nuit se réveillait. Draguer, boire, s'oublier, c'était ce qu'il faisait de mieux lorsque l'alcool prenait le dessus. Ce n'était pas encore le cas ce soir, mais au vue de la tournure que prenait la soirée, il était fort probable que ça arrive. Et puis, lorsque l'on offre à boire, on accompagne, c'est une question de principe.

- Si tu veux, pourquoi tu ne pourrais pas ?
- Tu as raison, rien ne m'en empêche.

Pour lui répondre, il avait naturellement prit un air séducteur. Alors qu'il s'éloignait, l'homme lui offrit un magnifique sourire, sourire auquel Ryohei répondit. Il se tourna vers le comptoir et appela le barman. Il se commanda un nouveau verre de whisky et se rendit compte qu'il ne savait pas quoi commander à sa cible du soir. Il fit donc signe au barman de patienter quelques secondes et se tourna à nouveau vers l'autre. Il s'approcha à nouveau de lui mais cette fois, il posa l'une de ses mains sur la hanche de l'homme et lui demanda, à son oreille, ce qu'il voulait boire. Il n'était pas habituel pour lui de toucher ainsi un inconnu, si rapidement, mais l'alcool faisait son effet, il buvait verre après verre depuis plus de deux heures. Il aurait commandé n'importe quel alcool fort pour cet homme, mais il préférait ne prendre aucun risque.

Il avait voulut commencer doucement, mais il n'avait pas tenue sa résolution bien longtemps. Il prenait un risque, poser sa main sur la hanche d'un autre n'était pas un geste innocent, il n'y avait plus vraiment de doute. Il ne bougeait pas, toujours si proche, attendant la réponse du jeune homme, attendant de voir sa réaction quand à l'emplacement de sa main. Il savait qu'il l'enlèverait dès qu'il aurait eu la réponse, mais il voulait d'abord voir une réaction. S'il n'y en avait aucune, se serait pour lui le signe qu'il pouvait continuer son petit jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t308-aoki-ryohei-ft-nishikido-ryo
Messages : 2297
Member since : 20/06/2011
You : 18 ans à orientation inconnue, japonais gamin rêveur && insupportable =D
Activité : Hosei Student
Emission : .

MessageSujet: Re: Tonight, you'll be my prey. |ft. Yukio|   Sam 13 Aoû - 16:04

    Rien ne l’en empêchait ? Eh bien il avait raison, après tout il n’y avait aucun mal. Yukio regarda l’inconnu qui s’éloignait et s’approchait du bar pour commander et il le vit ensuite revenir vers lui. Lorsqu’il se rapprocha encore de lui, Yukio sentit sa main sur sa hanche et son premier réflexe fut de regarder vers cet endroit : visiblement, cette offre n’était peut-être pas totalement anodine. Bien que sachant cela, Yukio avait entendu la question posée à son oreille et, n’ayant pas l’habitude de boire, il était lui aussi déjà sous l’effet de l’alcool qu’il avait bu, il ignorait d’ailleurs duquel il s’agissait, il n’avait aucune expérience dans ce domaine. Toujours était-il qu’il répondit à cet homme de la même manière que celui-ci l’avait fait, en lui parlant à son oreille après avoir posé sa main sur celle de l’inconnu dont il caressa le dos sans rien dire à l’aide de son pouce.

    « Comme tu le sens, je ne m’y connais pas… »

    Il était con, ça c’était certain, il agissait comme un con, n’importe qui sait pourtant qu’on ne boit pas n’importe quoi quand on a pas l’habitude de boire et encore moins quand la personne qui vous offre à boire est une personne qui semble avoir des desseins assez déplacés et le montre ouvertement par ses gestes. Yukio s’en moquait, comme d’habitude, il était dans l’ambiance et la musique allait fort, son esprit résonnait comme jamais et son sang s’imprégnait encore des verres qu’il avait précédemment ingurgité.

    Il lâcha alors la main de l’inconnu qu’il avait maintenue sur sa hanche jusque là, et il l’observa un peu : il était bel homme, il n’y avait rien à dire là-dessus, le jeune homme se laissa donc aller à l’observer, sans aucun doute était-ce à cause de l’alcool qu’il avait bu, nous l’avons déjà dit plutôt, le véritable Yukio n’aurait jamais fait ça, il n’aimait pas indisposer les gens par son regard, d’autant plus qu’il ignorait en temps normal si la personne qu’il avait devant lui était également de son bord du jour… Ici c’était différent, il avait bu et l’inconnu lui avait fait implicitement comprendre qu’il n’y avait pas de mal, c’était du moins ce que Yukio avait compris et c’est pour cette raison que son regard se baladait désormais sur le physique de l’homme qui avait précédemment posé sa main sur sa hanche et proposé de lui offrir à boire. Restait désormais à voir ce qu’il allait lui commander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t175-hashimoto-yukio-ft-yuya-tegosh
Chèvre
Messages : 224
Member since : 05/08/2011
Age : 27
You : Il se trouve que je suis japonais, bisexuel et célibataire. Guitariste et pseudo-comédien-cinéaste en herbe, voilà! Oh, je suis aussi un des plus grand chieurs que cette terre est portée, il suffit de demander à Soma ou Tomo pour avoir confirmation! D'ailleurs, je suis le propriétaire officiel et à 95% de Soma et on ne touche pas à mes affaires è___é
Activité : Etudiant en 3ème année à Hosei.

MessageSujet: Re: Tonight, you'll be my prey. |ft. Yukio|   Sam 13 Aoû - 17:46

Ryohei aimait jouer. Ce n'était un secret pour aucune des personnes le connaissant. Il avait fait de sa vie un théâtre. Une passion prend rapidement le pas sur votre vie, le théâtre lui en prenait une importante partie. Que ce soit sur scène ou dans sa vie quotidienne, Ryohei aimait jouer, se créer un rôle et le tenir, jusqu'au bout. Ce soir, il jouait et ce qui était encore mieux, c'était qu'il avait désormais un compagnon de jeu. Il avait appréhendait un minimum la réaction de l'homme face à sa main fermement posé sur sa hanche, il avait espéré qu'il n'y aurait aucune réaction, que ce serait pour lui le feu vert pour pouvoir continuer son jeu. Visiblement, ses espérances avaient été basses.

En effet, l'homme venait de poser sa propre main sur celle de Ryohei qui maintenait sa hanche. Ce geste n'invita qu'un sourire de plus à prendre place sur le visage du brun. Un sourire qui se faisait de plus en plus carnassier. Ryohei commençait à croire que sa cible était parfaite et que ce soir, il ne rentrerait pas seul. Enfin, même si c'était bien engagé, il préférait ne pas penser à l'issue de la soirée avant même de l'avoir vécue. Il faut profiter des bons moments, faire durer le plaisir, la conclusion n'en est que meilleure.

Aoki n'était pas dupe, il voyait que l'homme n'était pas en pleine possession de sa conscience, l'alcool était vraisemblablement passé par là autant qu'il était passé par lui. Si le brun avait été parfaitement conscient de ses actes, il n'aurait certainement pas cherché à aller plus loin. Il n'était pas du genre à profiter de la faiblesse des autres, surtout lorsque cette faiblesse était dut à l'alcool. Pourtant, ce soir là, il semblait que sa morale avait été absorbé par le whisky. Lorsqu'il sentit le pouce de l'homme caresser le dos de sa main avant de venir lui chuchoter à l'oreille, le peu de conscience et de morale qu'il lui restait, disparut.

- Comme tu le sens, je ne m’y connais pas…

L'inconnu était-il conscient des risques qu'il prenait? Ryohei ne ferait rien de répréhensible, il restait quelqu'un d'intègre mais si ça n'avait pas été lui, si l'homme avait répondu la même chose à un autre beaucoup moins attentif à la légalité. Ryohei aurait put commander n'importe quoi, glisser n'importe quoi dans ce n'importe quoi et là, l'inconnu aurait fait n'importe quoi. Beaucoup de n'importe quoi n'est-ce pas? Enfin, l'homme avait de la chance, il se contenterait de lui commander un verre alcoolisé, sans qu'il ne le soit trop pour autant, Ryohei n'avait aucune envie de se retrouver avec un mec plus que saoul. Ce ne serait qu'un poids en plus.

Avec regret, il sentit la main de ce proche inconnu s'ôter de la sienne et soudainement, la chaleur qu'elle avait provoqué manqua au guitariste. Il n'eut pas le temps de la regretter puisque rapidement, le regard du jeune homme le détailla. Il semblait l'observer dans les moindres détails et Ryohei ne s'en sentait que mieux. Vraisemblablement, l'homme était réceptif à ses gestes et il était loin de s'en plaindre. Peut-être n'aurait-il même pas besoin de jouer vraiment. Lentement, le brun se tourna à nouveau vers le bar et commanda une vodka-pomme. C'était léger, presque ridicule dans ce genre de soirée mais Aoki avait l'impression que ce serait largement suffisant pour son invité.

Lorsque le second verre arriva, il le tendit, toujours souriant, à l'inconnu. Il espérait que la boisson lui conviendrait car après tout, l'autre avait précisé ne pas s'y connaître. Ryohei s'en était douté mais il avait eut confirmation. Alors qu'il observait attentivement la réaction de son invité, Aoki sourit encore. Il enchaînait sourire engageant, séducteur et carnassier. Lorsque le plus jeune eut fini sa gorgée, il s'approcha à nouveau, repositionnant sa main là où il l'avait mise plus tôt.

- Pourrais-je savoir ton nom? C'est tout de même plus facile pour discuter, n'est-ce pas?

À vrai dire, il mourrait tout simplement d'envie de connaître le nom de cet homme qui, il l'espérait, allait l'accompagner pour la soirée. Il ne savait pas s'il était accompagné mais il n'en avait strictement rien à faire, ce soir, il le voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t308-aoki-ryohei-ft-nishikido-ryo
Messages : 2297
Member since : 20/06/2011
You : 18 ans à orientation inconnue, japonais gamin rêveur && insupportable =D
Activité : Hosei Student
Emission : .

MessageSujet: Re: Tonight, you'll be my prey. |ft. Yukio|   Lun 15 Aoû - 13:20

    Yukio vit l’inconnu sourire, il le lui rendit bien : bien entendu qu’il était loin, il avait bu pas mal depuis son arrivée et à vrai dire cet inconnu devait être dans le même état que lui, si pas plus loin, m’enfin, il n’en était pas non plus au point de se rouler par terre en miaulant comme il l’aurait fait si il avait été totalement bourré. Le jeune homme continua à observer l’inconnu pendant quelques secondes avant que celui-ci ne se retourne vers le bar pour lui commander un verre d’une boisson dont il ignorait jusqu’au nom, s’en moquant totalement. Une fois que l’inconnu lui eut tendu ce verre, Yukio le saisit et remercia cet homme d’un petit sourire avant de porter le verre à ses lèvres pour en descendre une bonne gorgée : oui, c’était assez problématique pour lui mais Yukio avait la descente plutôt facile, c’était peut-être pour cela qu’il était dans cet état, libéré de sa conscience de jeune rêveur et transpirant à cause de l’effort qu’il avait fourni en dansant.

    L’alcool lui semblait fort mais c’est parce qu’il n’avait pas l’habitude de boire, il avait bu pour la première fois de sa vie ce soir, c’était ça la vie hors de la vue des parents, on passe son temps à pécher sans avoir peur de se faire prendre par une personne qui n’aurait pas du le voir. C’était effrayant et sans doute que le lendemain Yukio le regretterait mais pour l’instant, il était bien loin de regretter ce qu’il faisait tant la boisson lui paraissait fraîche à côté de l’ambiance de la salle dans laquelle il se trouvait. Il garda son verre en main tandis qu’il observait l’inconnu qui lui souriait.

    « C’est plutôt bon, je dois l’avouer… »

    Il sourit alors à cet inconnu assez charmeur tandis que celui-ci s’approchait de lui en reposant sa main sur sa hanche, le jeune homme le regarda dans les yeux cette fois, ne prenant plus la peine de baisser le regard pour se rendre compte que c’était bien sa main qui était là, et il l’entendit lui demander son nom, cela le fit sourire et il répondit à cet homme sans vraiment s’inquiéter du reste des évènements.

    « Mon prénom c’est Yukio, et le tien, c’est quoi ? »

    Contrairement à ce que ses parents lui avaient dit quand il était plus jeune, Yukio ne se sentait pas mal parce qu’il avait bu, il se sentait d’ailleurs étrangement bien, il avait passé sous silence les mauvais moments qu’il passait dans cette école de « star », surtout qu’il n’avait voulu y aller que pour ses parents, et oubliait également le fait qu’il n’avait plus touché un piano depuis un bon moment désormais. Pour résumer, le jeune homme était bien dans sa peau et bien dans sa tête en cet instant même si cet état lui faisait révéler ses penchants les plus inconnus aux yeux des autres. Eh oui, Yukio était un homme après tout, il ne faut pas lui en vouloir si il ressent l’envie et les autres sentiments qui lui sont associés comme tous les autres individus de son sexe.

    Portant une nouvelle fois son verre à ses lèvres, le jeune homme détailla une nouveau le corps de cet homme encore inconnu, il lui plaisait, il lui plaisait même beaucoup, c’était pas tous les jours qu’on sortait en soirée et qu’on tombait sur un mec pareil. Peut-être n’aurait-il pas plu autant au Yukio sage et réservé qu’il était habituellement mais une chose est sûre, il plaisait énormément au Yukio relâché et légèrement plus dévergondé présent ici.

    « T’es venu avec des amis ? »

    Cette question était involontairement implicite, elle signifiait sans aucun doute « je t’ai pour moi tout seul ? » dans ce cas mais Yukio ne se rendait pas compte qu’elle pouvait être prise dans ce sens même si il était en train de le penser : l’alcool jouait son rôle dans ses pensées, il lui faisait dire des choses qu’il aurait tues si il avait été totalement sobre, ce qu’il n’était plus. De plus, il continuait à boire, ce qui n’arrangeait pas son état sans pour autant le rendre trop « grave », au pire il ne se souviendrait plus totalement de sa soirée mais peut-être était-ce la meilleure solution pour lui.

    Sa tête dodelinant sur la musique, le jeune homme but encore une gorgée de son verre avant de sourire à l’inconnu, ses parents auraient sans doute fait une crise cardiaque si ils avaient croisé leur fils là à cette heure, c’était d’autant plus choquant qu’ils n’appréciaient pas du tout le caractère bisexuel des amours de leur fils : il ne l’avaient pas choisi ainsi , ils espéraient avoir une descendance assurée mais avec un fils bisexuel comment pouvaient-ils en être sûrs ? Son âme sœur pourrait être l’opposé total d’une demoiselle et au contraire être muni du kit trois pièces. Bien que le sujet de l’âme sœur n’ait absolument aucun cours dans le cas présent, sa bisexualité était bien effective, il était même plutôt en mode gay, les regards qu’il jetait au corps du charmeur qui l’avait accosté en étaient d’ailleurs les plus grandes preuves.

    À cette pensée, il but la dernière longue gorgée de son verre qu’il termina ainsi avant de le reposer sur le bar, posant lui aussi sa main sur la hanche de l’inconnu avant d’approcher ses lèvres de son oreille pour lui murmurer quelques paroles d’une voix involontairement sensuelle.

    « Tu viens danser ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t175-hashimoto-yukio-ft-yuya-tegosh
Chèvre
Messages : 224
Member since : 05/08/2011
Age : 27
You : Il se trouve que je suis japonais, bisexuel et célibataire. Guitariste et pseudo-comédien-cinéaste en herbe, voilà! Oh, je suis aussi un des plus grand chieurs que cette terre est portée, il suffit de demander à Soma ou Tomo pour avoir confirmation! D'ailleurs, je suis le propriétaire officiel et à 95% de Soma et on ne touche pas à mes affaires è___é
Activité : Etudiant en 3ème année à Hosei.

MessageSujet: Re: Tonight, you'll be my prey. |ft. Yukio|   Dim 21 Aoû - 17:36

L'autre ne voyait visiblement aucun inconvénient quand à ce que Ryohei soit proche de lui et ça ne rendait le brun que plus heureux. « Mon prénom c’est Yukio, et le tien, c’est quoi ? » Yukio hein? Il avait pour tâche de ne pas l'oublier, peu importe ce que l'alcool lui ferait, il avait interdiction d'oublier. « Ryohei. » Une réponse simple et concise. C'était une réponse suffisante, pour l'instant. Le regard du-dit Yukio se balada une nouvelle fois sur son corps et Aoki ne se fit pas prier pour faire la même chose. Cet homme n'était pas de ceux qui lui plaisait en temps normal, il aimait les hommes pouvant prendre le dessus sur lui, il aimait les hommes plus grand, plus fort et qui pouvait l'obliger à une sorte de soumission. Ici, c'était le contraire. L'inconnu était légèrement plus petit que lui et il avait un visage mignon qui indiquait sa gentillesse, ou qui y faisait croire. Il n'entrait pas dans les critères et pourtant Ryohei était fortement attiré. L'alcool aidait certainement mais il choisissait tout de même et ce soir, ce serait lui ou personne.

Son but était désormais clair, rentrer accompagné. Pas de n'importe qui, évidemment, il ne payait pas à boire à n'importe qui. « T’es venu avec des amis ? » Ryohei leva un sourcil. « J'aurais du. Ils m'ont tous abandonné au dernier moment mais je dois avouer que ce n'est finalement pas plus mal. » Il sous-entendait clairement qu'il allait pouvoir profiter du châtain pour le reste de la soirée sans risquer de se faire interrompre par une quelconque connaissance. Du moins, aucune connaissance étant en sa compagnie pour la soirée. Sa réponse sembla convenir à son désormais compagnon de soirée et c'est avec un sourire en coin qu'il prit une nouvelle gorgée de whisky. C'était mauvais, il fallait qu'il arrête de boire, il avait suffisamment d'alcool dans le sang et s'il ne cessait pas, bientôt, il ne serait plus totalement conscient de ses actes. Ce n'était pas bon. Soma l'aurait tué s'il l'avait vu dans un tel état et en train de draguer ouvertement un homme qu'il ne connaissait pas. Son frère cadet lui avait en effet déjà reproché d'être volage, de ne pas se fixer et d'aller de conquêtes en conquêtes. Pourtant, Ryohei trouvait qu'il était sage par rapport à d'autres qui sortaient chaque soir dans le but de finir leurs nuits dans le lit de personne inconnu. Lui ne couchait pas la plupart du temps, il se contentait de séduire ou de boire avec ses amis. Il avait connu de nombreuses personnes, mais il avait sincèrement apprécié chacune d'entre elle. Soit, il comprenait tout de même son frère, il se faisait sans doute un peu de soucis pour lui mais ce soir, il n'avait pas envie d'y penser et puis, ç'aurait été stupide étant donné la présence de Yukio. Il n'allait tout de même pas l'abandonner à cause de la mauvaise conscience acquise en pensant un peu trop à son frère. Non, c'était hors de question et pour faire disparaître toute trace de Soma dans son esprit, il termina son verre.

Ryohei observa le jeune homme terminer son verre et le reposer sur le bar. Puis, il sentit la main de Yukio se poser sur sa hanche et l'homme s'approcha. « Tu viens danser ? » Cette question avait été posé d'une façon que le brun trouvait indécente. L'autre le chauffait ouvertement et évidemment, il ne pouvait que répondre par la positive. « Je t'accompagnerais avec grand plaisir. » Il parlait de la piste de danse, mais il sous-entendait également qu'il pouvait l'accompagner n'importe où. Aoki posa à son tour son verre sur le bar et attrapa la main de sa proie, l'emmenant au centre de la foule. Là, les corps se mouvaient, la musique donnait l'impression d'être plus forte et la chaleur était plus suffocante, sans doute était-ce du aux nombreux corps se déhanchant. Le guitariste se trouva alors stupide d'avoir mit un tee-shirt, s'il avait eut une chemise, il aurait au moins put la déboutonner mais là, il était destiné à avoir chaud. Soit, il oublierait ce détail. Se laissant emporter par la musique, il commença à bouger ses jambes, ses hanches, lentement. Son regard restait bloqué sur son cadet, il donnait une impression de fragilité mais n'avait pas l'air de l'être réellement. C'était ce qu'il semblait au brun alors qu'ils se retrouvaient entourés de tant de gens.

L'alcool faisait son effet, Ryohei se désinhiber légèrement. Il n'aimait pas danser, il ne le faisait que nécessairement et pourtant, ce soir, il s'amusait. Enfin, il ne trouvait pas ça aussi horrible que d'habitude. Il se rapprochait de Yukio, peu au début et puis, il finit par réduire la distance entre eux, la laissant à quelques centimètres seulement. Il posa à nouveau sa main sur la hanche de son partenaire mais ne la laissa pas inactive. Il la fit remonter dans les reins puis revint sur le torse, distinguant la fine musculature sous le vêtement, il s'arrêta, un bras sur l'épaule de l'autre. Ce soir, il avait envie de jouer un peu, de séduire et d'être séduit en détails. C'était ce qui rendait une soirée intéressante n'est-ce pas? C'était ce qui faisait qu'on puisse avoir envie d'une personne aussi. Il vivait trop de fois les mêmes chose, il avait trop souvent agit de la même manière, ce soir il changeait un peu la donne. Son sourire ne le quittait pas, oui, il avait envie de voir jusqu'où Yukio pouvait aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t308-aoki-ryohei-ft-nishikido-ryo
« Contenu sponsorisé »

MessageSujet: Re: Tonight, you'll be my prey. |ft. Yukio|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tonight, you'll be my prey. |ft. Yukio|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» tonight, we are young [04/04/12 à 14h21]
» In The Air tonight [Livre 1 - Terminé]
» sullivan&sevde ◭ stay out tonight and see through my eyes.
» Eric ~ let's groove tonight
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Dreams Are Gold :: MOVE YOUR BODY, TOKYO :: Shinjuku :: LE LEX-