Partagez | 
 

 Itadakimasu ! [Yukio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar« Kazuma Soma »
ADMINISTRATEUR
Messages : 2856
Member since : 10/06/2011
You : 19 ans ; Osakan ; Japonais & chieur professionel ; propriété de Ryohei et Evil Temptation officiel de Yukio ♥
Activité : Etudiant en troisième année à Hosei et accessoirement mister joy de PYL & bosse dans une animalerie quand il a le temps~
Emission : Push Your Limits ! Yeah~

MessageSujet: Itadakimasu ! [Yukio]   Mar 28 Juin - 10:17

    Encore une belle journée, c'est ainsi que Soma avait pensé en se levant ce matin là. Ouvrant les yeux peu à peu, un sourire se dessinant sur les lèvres comme chaque jour, il se leva lentement et se dirigea en sautillant silencieusement vers la salle de bain. Nao-chan dormait encore et il ne voulait pas risquer de se faire grogner dessus si tôt le matin alors que celui-ci avait travaillé tard la veille. Une fois dans la salle de bain, il prit une douche rapide et se brossa les dents avant de s'habiller de vêtements plutôt confortables. Après s'être regardé une dernière fois dans le miroir, il laissa un mot à Naoko pour qu'il ne se demande pas où il était de si bon matin et prit ses affaires pour quitter la chambre. Il courut presque pour mettre ses chaussures et ouvrit la porte d'un geste énergique avant de la refermer doucement pour ne pas faire trop de bruit. Il mit ses écouteurs dans ses oreilles pour avoir de la musique et se dirigea plus ou moins calmement vers le réfectoire pour le moment le plus sacré du matin, le petit déjeuner ! Un ventre vide ne peut pas affronter la journée après tout !

    Lançant des « Ohayou » qui mettrait à la honte un clown joyeux à tous ceux qu'il croisa, il trottina joyeusement vers son but, la nourriture ! Arrivé là-bas il passa un certain temps à se décider, comme chaque matin, sur quoi se porterait son choix, faisant une liste de toutes les activités par lesquelles il allait devoir passer dans la journée, il se décida pour un bon petit déjeuner japonais avec beaucoup de sources d'énergie.

    Il s'assit à une table et dégusta son repas dans un silence religieux, n'acceptant aucune nuisance lors d'un moment si important à la vie humaine. Au début les gens étaient choqués de voir que quelqu'un comme Soma pouvait être si calme au moment de manger mais ils finissaient par comprendre que s'il y a bien une chose plus importante pour le jeune homme que de sourire, rire et s'amuser tout le temps c'était bien la nourriture ! Chose sacré pour le brun qui ne supportait pas qu'on la gâche ou qu'elle soit mal faite !

    Après avoir fini de manger, il murmura un petit « merci pour le repas » avant de se mettre à sourire presque violemment pour les personnes encore présente. Sous le regard choqué de ses camarades qui l'avaient vu si calme il y a quelques instants, il alla déposer son plateau et sorti presque en trottinant, riant en voyant quelqu'un faire tomber ses baguettes de sa bouche en le regardant.

    Il parcourut les couloirs, cherchant de quoi s'occuper et décida qu'il avait envie de voir Ryohei. Il se dirigea donc vers sa chambre pour aller trouver son ami/frère adoptif/chieur professionnel. Lorsque celui-ci lui ouvrit, il se frottait encore les yeux et Soma comprit qu'il venait de le réveiller. Il fit la moue et entra, pressant l'autre à s'habiller. Il sortir une vingtaine de minutes plus tard et Kazu décida qu'ils ne pourraient rien faire tant que Ryohei n'aurait rien manger. Il allèrent donc lui acheter un petit quelque chose et s'assirent sur un des banc à l'extérieur des bâtiments pour laisser le temps à Ryohei de manger et de bien se réveiller.

    Ils passèrent ensuite la matinée à faire les 400 coups ensemble, à rire et s'embêter mutuellement, à embêter leurs amis et à courir partout. Ce n'est que lorsque l'heure du déjeuner sonna que Ryohei se fit kidnapper par des amis et que Soma resta seul. Il haussa les épaules, décidant qu'il se vengerait plus tard en allant chatouiller à mort son ami de le laisser en plan et se dirigea joyeusement vers le fruit de tout ses désirs, la bouffe ! C'est donc pour la deuxième fois de la journée qu'il décida que la cafet' serait son seul ami à cette heure de la journée et qu'il lança des pensées pleines d'amour à la nourriture qui l'attendait sagement. Et oui, Soma ne fait jamais rien à moitié et quand il aime c'est de tout son coeur, vivant ou non !

    Repensant à sa dernière conversation avec Naoko au sujet d'avoir un chien dans la chambre, il sourit et reparti d'un pas encore plus joyeux vers le lieu de son déjeuner. Une fois arrivé, il passa encore un peu de temps à se décidé de son menu et alla ensuite s'installer à une table vide près de la fenêtre. Aucun de ses amis n'étaient présents pour l'instant, ainsi il devrait mangé seul. Cruel destin pour un jeune homme si sociable !

    Il allait prendre ses baguettes quand quelque chose, ou plutôt quelqu'un, attira son attention.

    [Sorry pour le retard et pour la qualité, d'habitude je fais mieux mais là... Blocage~]

_________________

♥️♥️

& quand Ryohei vient vérifier (subtilement) que Yukio ne garde bien que 5 % de THE Evil Temptation ! 8D :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t106-kazuma-soma-ft-kato-shigeaki
Messages : 2297
Member since : 20/06/2011
You : 18 ans à orientation inconnue, japonais gamin rêveur && insupportable =D
Activité : Hosei Student
Emission : .

MessageSujet: Re: Itadakimasu ! [Yukio]   Mar 28 Juin - 15:26

Yukio n’avait rien trouvé de mieux à faire de sa journée de se rêvasser dans son coin, étant nouveau, il avait cherché à se repérer dans les couloirs et surtout, à se lier d’une manière ou d’une autre à un groupe pour ne pas se retrouver tout seul mais, malheureusement pour lui, sa journée n’avait pas été très fructueuse et, comme à chaque fois quand il pensait trop, il fut pris d’une faim terrible. Il se rendit alors à la cafétaria de l’école près de laquelle il était passé quelques heures plus tôt, lorsqu’il avait entreprit de visiter un groupe, puis l’autre, ces satanés groupes d’anciens élèves qui n’acceptaient visiblement pas facilement les rêveurs.

Une fois dans la pièce, il constata que celle-ci était vide et il alla acheter de quoi manger avant d’aller s’asseoir à une table qui se trouvait non loin. Par habitude, Yukio, grand rêveur qu’il était, n’avait pas désiré aller dîner à l’heure où il aurait été censé de le faire. Il avait préféré attendre un peu plus longtemps pour prendre son unique repas car, c’était comme un toc chez lui, il ne dînait qu’une fois par jour.

Yukio avait pris beaucoup pour une seule personne et, une fois assis à la place qu’il avait choisie, il se rendit compte qu’il avait même pris trop. Il grimaça devant toute la nourriture qui se trouvait devant lui et se perdit dans ses pensées. Il sursauta légèrement au moment où un jeune homme entra dans la pièce en sautillant visiblement : alors cela existait encore, des gens chez qui la bonne humeur faisait partie du mode de vie ?

C’était une chose qui manquait beaucoup à Hashimoto depuis qu’il avait commencé à rêver, rêver qu’il était un artiste, rêver de plein d’autre choses. Il aurait donné n’importe quoi pour trouver quelqu’un qui, comme lui, n’aurait jamais refusé une bonne tranche de rire alors qu’à l’heure actuelle, tout rêveur est considéré comme une personne qui ne fait que se « bercer de douces illusions » or, l’espoir faire vivre et le rêve est une forme d’espoir.

D’une manière assez discrète, comme il l’était déjà beaucoup d’habitude, il vit le jeune homme qui ne l’avait visiblement pas remarqué qui s’approchait du comptoir où il avait précédemment passé sa propre commande et, ensuite, aller s’asseoir à une table qui se trouvait près de la fenêtre, sachant que Yukio, lui, était seulement à quelques mètres de là, il s’amusa de voir qu’il ne l’avait pas vu. Son sourire s’effaça cependant au moment où, alors que l’inconnu s’apprêtait à prendre ses baguettes, il vit qu’il avait attiré son attention : peut-être son regard était-il lourd au point de faire remarquer sa présence.

Il ne lui fallut pas longtemps pour avoir un réflexe qui lui était propre, Yukio baissa les yeux et la tête du même coup, se rendant compte qu’il avait peut-être fait quelque chose de mal en dérangeant ainsi un élève qui devait, si c’était le cas, être là depuis plus longtemps que lui.

En baissant les yeux, le jeune nippon avait remarqué la nourriture qu’il avait abandonné dans son assiette, abandonnée là à son triste sort, la boulette de riz qu’il avait commandée paraissait le regarder d’un air coupable comme si elle lui disait « mange-moi ou tu le regretteras » mais, comme souvent lorsqu’il était perdu dans ses pensées, Yukio n’avait plus la faim qu’il avait eue quelques minutes plus tôt, il regardait donc son plat qui, doucement, refroidissait, espérant du même coup qu’il n’avait pas vexé l’inconnu présent de son regard assez intrigué quelques secondes plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t175-hashimoto-yukio-ft-yuya-tegosh
avatar« Kazuma Soma »
ADMINISTRATEUR
Messages : 2856
Member since : 10/06/2011
You : 19 ans ; Osakan ; Japonais & chieur professionel ; propriété de Ryohei et Evil Temptation officiel de Yukio ♥
Activité : Etudiant en troisième année à Hosei et accessoirement mister joy de PYL & bosse dans une animalerie quand il a le temps~
Emission : Push Your Limits ! Yeah~

MessageSujet: Re: Itadakimasu ! [Yukio]   Mar 5 Juil - 22:02

    Ah~ Nourriture ! Chose sacrée dans l'esprit de Soma qui n'attendait que ça ! Bien connu par ceux qui travaillait dans la cafeteria de l'établissent, il venait toujours ici avec le sourire et repartait toujours en ayant fini tout ce qu'il avait pris contrairement à certaines personnes qui trouvaient toujours le moyen de rechigner devant leurs plats. Il trouvait ça injuste qu'on puisse plisser le nez devant de la nourriture que l'on avait soit-même choisis. C'était pour lui inconcevable que quelqu'un puisse considérer un repas comme un simple repas et non comme une source de plaisir et de vie pour chacun. Mais Soma était lui aussi particulier et peu de personne ne comprenait vraiment sa passion pour tout ce qu'il faisait, du lever au coucher et même dans son sommeil. Soma était l'une de ces rares personnes qui était heureux quoi qu'il fasse. Qui faisait toujours tout à fond sans jamais se soucier de ce que les autres pourraient penser de lui, après tout il n'était pas dans l'émission Push your limits pour rien, le ridicule ne tue pas, il fait rire les autres ! Et pour lui c'était bien suffisant pour se dire que ce n'était pas ridicule si tu étais capable d'en rire aussi ! C'est pour cala qu'il ne s'était jamais senti ridicule, juste un esprit aventureux prêt à toutes les bêtises pour arriver à impressionner ou faire rire les gens. Son émission comptait beaucoup pour lui et il voyait cela plus comme une autre source d'amusement avec des amis que comme une corvée à faire chaque semaine.

    Bien sûr, il lui arrivait d'être calme, dans ces rares moments où le court l'intéressait au point qu'il ne puisse plus ni bouger ni parler ou dans les moment du repas. Ce sont les seuls moment où il était vraiment silencieux et paisible. Il paraît que même lorsqu'il dort il s'agite. Son meilleur ami et colocataire lui avait dit un jour qu'il gigotait beaucoup et arrivait même à rire dans ses rêves. Impressionnant, non ? Dans les moment où, normalement, chacun se repose et reste calme, lui arrive encore à être pleins d'énergie et à bouger dans tous les sens. Naoko lui avait dit cela les yeux écarquillés avec un petit sourire amuser alors que Soma boudait que Nao-chan se moque de lui en le regardant dormir.

    Voilà ce à quoi il pensait alors qu'il était installé sur sa chaise en regardant son repas. Alors qu'il s'appretait à prendre ses baguettes pour commencer son repas il sentit comme un regard sur lui. Se disant que c'était surement une des personnes présente dans la cafeteria qui ne devait pas encore le connaître, il haussa les épaules et piocha dans son bol de riz avant de porter ses baguettes à ses lèvres. Il n'y avait personne à sa table et aucune ami à lui dans la salle il put donc réfléchir et déguster son repas tout à son aise, se remémorant la matinée qu'il venait de passer avec la personne la plus proche de lui, son frère adoptif mais aussi celui qu'il considérait comme la personne qu'il aimait le plus dans ce monde. Après tout Soma n'avait personne dans son coeur, pas de petite-amie ni de jeune femme qu'il aimait alors qui, son frère était bien la personne qu'il aimait le plus. Être orphelin fait qu'on ne peut pas utiliser la fameuse phrase que tout le monde dit hypocritement avec un sourire, « ma famille est la chose la plus précieuse pour moi ». C'était vrai, avant, lorsqu'il était enfant. Maintenant c'était son frère, sa famille d'adoption était aussi des personnes chères à son coeur, les personnes dont il serait le plus reconnaissant toute sa vie mais jamais elle ne surpasserait Ryohei, ni ses vrais parents. Il sourit autour de ses baguettes et repris une bouchée de son riz.

    Il sentait sur lui un regard insistant et même en essayant de ne pas y prêter attention ce regard lui donnait comme des frissons. Ne sachant pas à quoi s'attendre il n'osa pas tout de suite se retourner et enfourna un nouveau gyoza avant de le mâcher lentement. C'était étrange ! Pourquoi le regardait-on ainsi ? Il posa ses baguettes et se mordit la lèvre inférieure, encore hésitant à l'idée de ce qu'il trouverait s'il décidait de se retourner maintenant.

    Se disant que faire le gamin ne lui servirait à rien, il se décida enfin à se retourner tout doucement pour apercevoir un enfant, plus jeune que lui et tout mignon qui le fixait depuis une table isolée. Soma pencha la tête sur le côté et se mis à sourire en voyant le jeune homme fixer sa nourriture.

    « Alors comme ça ça existe encore les gens que je n'ai jamais vu dans cette école ? »

    Il se leva, prenant son plateau au passage et s'approcha doucement de la table du jeune homme. Il s'arrêta devant et posa rapidement son plateau sur la table avant de sourire au garçon plus jeune que lui.

    « Je peux ? »

    Sans attendre de réponse, il sautilla légèrement en éloignant la chaise de la table et s'y assis joyeusement avec un petit rire en se cognant dans le pied de la chaise. Il arrêta de trépigner et regarda longuement l'inconnu avant de récupérer ses baguettes pour prendre une nouvelle bouchée. Avalant, il se décida que le silence avait assez duré et ouvrit la bouche pour se présenter.

    « Hajimemashite, je m'appelle Kazuma Soma mais tu peux m'appeler Kazu ! Je suis en troisième année et toi, t'es nouveau ? C'est rare ici les gens que je n'ai jamais vu ! Tu manges pas ? Ce n'est pas bien ! La cantinière se donne du mal pour faire tout ça alors quand on prend un plat il faut tout manger ! Surtout qu'un petit corps comme le tiens ça a besoin d'énergie, non ? »

    S'il parlait trop ? Oui bien sûr ! Et lui-même le savait mais ce n'est pas ça qui allait l'empêcher de continuer après tout ! Il fit un énorme sourire et attrapa un de ses gyoza, l'apportant à sa bouche avant de le déguster calmement, attendant que le mignon petit garçon face à lui ne lui réponde.

    [sorry mon chou, c'est court mais je voyais pas quoi mettre de plus ^^' *Hug*]

_________________

♥️♥️

& quand Ryohei vient vérifier (subtilement) que Yukio ne garde bien que 5 % de THE Evil Temptation ! 8D :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t106-kazuma-soma-ft-kato-shigeaki
Messages : 2297
Member since : 20/06/2011
You : 18 ans à orientation inconnue, japonais gamin rêveur && insupportable =D
Activité : Hosei Student
Emission : .

MessageSujet: Re: Itadakimasu ! [Yukio]   Jeu 7 Juil - 16:39

    « Ne parle pas aux inconnus » c’était bien une phrase que l’on disait aux enfants quand ils étaient petits. Yukio avait toujours les yeux baissés lorsque l’inconnu qu’il avait l’impression d’avoir dérangé se leva et s’approcha de lui avec son plateau : pourquoi avait-il fallu qu’il soit si indiscret ? Qu’il observe les agissements de ce garçon pendant quelques malheureuses secondes ? C’était quelque chose de vraiment déprimant. Yukio garda la tête baissée tandis que cet inconnu s’approchait de lui avec l’air de vouloir faire connaissance. Ce garçon posa son plateau sur la table tandis qu’il se refermait un peu sur lui-même car, face aux nouvelles personnes, il était toujours extrêmement timide. Voilà ensuite qu’il lui demandait s’il pouvait. Pouvoir faire quoi ? S’asseoir avec lui ? Comme si son nom était inscrit sur toutes les places qui l’entouraient : ça n’était pas parce que Yukio était timide qu’il allait interdire à cet élève inconnu de s’asseoir à ses côtés !

    « Oui, tu peux… »

    Mais il avait à peine eu le temps de répondre que son interlocuteur s’était déjà assis à ses côtés et faisait preuve d’une volonté incroyable de faire connaissance car, alors qu’il mangeait, ce garçon ne cessa de se présenter et d’essayer de le convaincre de manger lui aussi. Yukio sourit alors faiblement en essayant de surpasser sa timidité qu’il ne savait que passagère puisqu’il la connaissait à chaque fois qu’il rencontrait une nouvelle personne et cela peu importe où il allait.

    « Oui, je viens d’arriver… Je m’appelle Hashimoto Yukio, ha…Hajimemashite. »

    Il baissa ensuite la tête car les présentations n’étaient pas du tout son fort. Lorsqu’il osa regarder le dénommé Soma qui lui avait expliqué pourquoi il fallait manger ce qu’il avait pris, c’était justement pour répondre à cette explication avec un petit air gêné.

    « Je sais mais, je n’ai plus faim… C’était pourtant vraiment le cas lorsque j’ai commandé tout ça… »

    Il s’en voulait en réalité de ne pas pouvoir manger ce qu’il avait pris, il trouvait que c’était un gaspillage et qu’il aurait du se souvenir de la dernière fois qu’une faim identique l’avait pris : il n’avait là non plus pas mangé le repas suivant. C’était peut-être étrange mais c’était comme ça chez lui : quand Yukio était plongé dans ses rêves, il méditait et le faisait à tel point de ne pas ressentir d’autre besoin que celui de rester plongé dans ses songes : peut-être était-ce pour cette raison également qu’il avait énormément envie de tout ce qu’il avait oublié une fois qu’il sortait de ses pensées mais pour cela, encore fallait-il réussir à l’en faire sortir.

    Il voyait le jeune homme en face de lui qui mangeait : ne perdait-il jamais l’appétit ? Il lui semblait l’avoir déjà rencontré, peut-être l’avait-il aperçu le jour où il était arrivé à l’école… Quoi qu’il en soit, ce garçon ne semblait pas contraire, c’est donc après quelques instants que Yukio laissa un peu sa bull de timidité disparaître pour céder à sa curiosité qui le picotait très légèrement. Visiblement, con interlocuteur aimait parler, lui aussi mais, attention, uniquement lorsque sa bulle était complètement évaporée, alors on ne l’arrêtait plus et il devenait un véritable gamin souriant à tout et n’importe quoi et s’amusant de n’importe quelles paroles.Dans ces conditions, il était clair qu’il pouvait devenir vite insupportable et, lorsque les personnes à qui il faisait subir ce sort le lui faisait remarquer, cela ne faisait qu’empirer les choses mais il était réellement dur de le faire sortir complètement de sa bulle, malheureusement pour lui.

    « Et toi, t’es là depuis longtemps ?»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t175-hashimoto-yukio-ft-yuya-tegosh
avatar« Kazuma Soma »
ADMINISTRATEUR
Messages : 2856
Member since : 10/06/2011
You : 19 ans ; Osakan ; Japonais & chieur professionel ; propriété de Ryohei et Evil Temptation officiel de Yukio ♥
Activité : Etudiant en troisième année à Hosei et accessoirement mister joy de PYL & bosse dans une animalerie quand il a le temps~
Emission : Push Your Limits ! Yeah~

MessageSujet: Re: Itadakimasu ! [Yukio]   Sam 9 Juil - 22:37

    C'est fou comme Soma aimait faire de nouvelle rencontres ! Le petit mignon qui l'avait fixé semblait très gentil en plus alors pourquoi s'en priver ? Surement plus jeune que lui, il lui avait fait l'impression d'être plutôt timide chose que Soma concevait très mal. Comment pouvait-on être comme ça ? Mais encore une fois ce n'est pas le reste du monde qui était bizarre, c'était seulement lui mais comment s'en rendre compte lorsque l'on croit être totalement normal ? Le brun n'en avait rien à faire de passer pour un excité fatiguant gamin, il aimait être ce qu'il était, sourire et faire sourire, s'amuser et amuser, ce genre de choses. C'était pour lui une chose très importante de ne pas trop se prendre au sérieux. Il ne voulait pas devenir l'une de ces personnes ennuyeuses qui semblent sans arrêt avoir un petit nuage pleins d'éclairs au dessus de leur tête ou qui se baladait en baissant la tête sans jamais sourire. Il ne voulait pas devenir un salaryman qui irait se bourrer la tronche dans un bar à hôtesse miteux pour oublier qu'il ne sait pas s'amuser et qui tromperait mentalement sa femme avant de choisir de se suicider à la moindre difficulté. Lui, il voulait s'amuser, voir le bon côté des choses et ne jamais rien regretter. Il voulait vivre ses rêves ou au moins essayer de les vivre sans jamais abandonner. Voilà comment il était et il n'était pas près de changer d'avis.

    Il entendit un faible « Oui, tu peux… » qui le fit sourire alors qu'il s'installait déjà face au jeune homme qui l'intriguait de plus en plus. Sa timidité était attendrissante pour le plus vieux qui était tellement extraverti.

    Il se présenta en souriant puis continua à manger en attendant que son interlocuteur ne fasse de même et qu'il puisse enfin connaître le nom associé à ce joli minois. Il avait vraiment l'air plus jeune que lui et Soma adorait prendre soin de ses kouhai, surtout ceux dans le genre du jeune inconnu. Rendre service, aider et tout ce qui est associé à ce genre de chose, Soma était habité par un tel côté contradictoire que c'était ainsi pour beaucoup de chose, il était tellement énergique et sautillant qu'il adorait les jeunes gens rêveurs et timides même s'il ne les comprenait pas tant que ça. Il était blagueur et adorait titiller les gens mais pourtant il était le premier à courir vers les gens pour les aider en cas de problèmes. C'est ainsi qu'il s'arrêta de manger dès qu'il entendit la jolie voix du petit brun qui s'était décidé à se présenté à lui avec un air timide qui fit sourire gentiment Soma.

    « Oui, je viens d’arriver… Je m’appelle Hashimoto Yukio, ha…Hajimemashite. »

    Hashimoto Yukio, nouveau à Hosei. Soma hocha la tête en signe de compréhension avant de poser ses baguettes pour regarder le jeune homme timide. Il y eu ensuite un petit instant de flottement avant que le plus jeune n'ouvre à nouveau la bouche pour répondre au petit speech qu'il avait fait au sujet de la nourriture..

    « Je sais mais, je n’ai plus faim… C’était pourtant vraiment le cas lorsque j’ai commandé tout ça… »

    Il hocha à nouveau la tête, essayant de lui faire comprendre qu'il n'était pas là pour lui faire un procès et que ce genre de chose arrivait à tout le monde. Le jeune homme avait l'air de s'en vouloir aussi Soma fredonna un petit air joyeux pour détendre un peu son interlocuteur qui ne semblait pas très à l'aise en sa compagnie pour l'instant. Souhaitant vraiment que le jeune homme s'ouvre un peu à lui, il décida de rester lui tenir compagnie pour l'aider à s'intégrer un peu plus vite, un ami dans les années supérieures ça peut toujours servir après tout ! Reprenant ses baguettes, il reprit un peu de riz, le mâchant lentement en réfléchissant à une façon de montrer à l'autre qu'il pouvait lui faire confiance. Il avala lentement sa bouchée et voulut en reprendre une autre lorsque le plus jeune se décida à lui poser une question.

    « Et toi, t’es là depuis longtemps ?»

    Il posa ses baguettes et regarda le jeune homme avec un visage des plus détendus. Il lui sourit d'un air encourageant avant de s'adresser à lui.

    « Yukio c'est ça ? C'est un joli prénom ! J'étais sûr que tu serais en première année, les élèves ici que je ne connais pas ou que je n'ai jamais vu sont très rares ! Ah~ Ne crois pas que je sois un gars bizarre genre stalker ou quoi que ce soit hein ! C'est juste que je suis très observateur et comme tu as du le remarqué pas très discret, je connais un peu tout le monde ici. Je suis en troisième année !  »

    Gardant toujours un ton et une gestuelle du corps ouverte et décontractée pour encourager le jeune homme à lui faire confiance, à s'ouvrir à lui et à ne plus hésiter à lui parler, Soma décida qu'il pouvait tout aussi bien l'aider à régler son problème de nourriture. Parler, s'ouvrir aux autres et être amical, il n'y avait pas de meilleur moyen pour détendre une autre personne, surtout qu'il émanait toujours de Soma cette douce aura rassurante, celle qui dit qu'il ne vous jugera jamais, que quoi qu'il arrive, il vous écoutera toujours sans rien dire, juste en vous encourageant ou en vous conseillant. C'était quelque chose dont Soma était très fier et il n'hésita pas à le montrer avec le plus jeune.

    « Hashimoto-kun, si tu veux on peut attendre un peu, rester ici et discuter pour voir si la faim te reviens ? Et puis si vraiment ça ne revient pas je t'aiderai à tout manger, de toute façon on a le temps et il y a des micro-ondes à la disposition des élèves si besoin ! Pourquoi s'en priver ? Comme tu es nouveau je pourrais tout t'expliquer sur cette école et on pourra faire connaissance, je dis toujours qu'il vaut mieux être bien entouré, si tu n'as aucune objection on pourrait devenir ami, non ? »

    Kazuma Soma ou l'art de parler beaucoup pour ne pas dire grand chose. Bavard il l'était mais c'est aussi ce qui faisait son charme après tout. Il sourit au jeune homme avant de lui tirer brièvement la langue avec un petit rire. Passer beaucoup de temps dans une cafeteria ne dérangeait aucunement Soma bien au contraire ! Surtout accompagné d'un jeune homme comme Yukio qui paraissait gentil et timide comme personne. Il avait l'intention de le faire parler, de faire en sorte qu'il lui montrer son côté bavard et qu'ils papotent comme les adolescents qu'ils étaient c'est pour cela que Soma attendit, attendit que l'autre jeune homme ne lui réponde, stressant intérieurement en pensant qu'il pourrait refuser ou le prendre pour un fou psychopathe et qui cherche à se faire des amis à tout prix - ce qu'il n'est en aucun cas bien évidemment -

_________________

♥️♥️

& quand Ryohei vient vérifier (subtilement) que Yukio ne garde bien que 5 % de THE Evil Temptation ! 8D :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t106-kazuma-soma-ft-kato-shigeaki
Messages : 2297
Member since : 20/06/2011
You : 18 ans à orientation inconnue, japonais gamin rêveur && insupportable =D
Activité : Hosei Student
Emission : .

MessageSujet: Re: Itadakimasu ! [Yukio]   Lun 11 Juil - 17:06

    Yukio fut assez surpris lorsqu’il entendit son interlocuteur qui, en réponse à sa question très courte, lui déblatérait un discours qu’il crut d’abord interminable. Si ce garçon avait été une personne mauvaise, il aurait sans doute fait semblant de rien et aurait trouvé un prétexte stupide pour partir et ne plus revenir ensuite mais comme ce garçon semblait on ne peut plus aimable, il l’écouta lui répondre sans se poser trop d’autre questions car il savait que si il le faisait, il n’allait plus pouvoir s’arrêter.

    « En troisième année ?... Alors tu as… euh… »

    Il réfléchit quelques instants avant de s’adresser à son interlocuteur qui semblait bien causant par rapport à lui pour l’instant mais il sentait qu’il n’était pas là pour l’ennuyer comme certains élèves des classes supérieures pouvaient parfois le faire. Il continua alors sa phrase sur un ton assez embêté.

    « Je suis incapable de te donner un âge …»

    En effet, son bavard de troisième année paraissait bien jeune pour un élève de troisième et Yukio n’arrivait pas à situer son âge, il lui en aurait bien donné 17 mais il aurait été plus jeune que lui et cela n’était pas possible vu son année. Il ferma les yeux en riant un peu de lui-même tandis que son interlocuteur reprenait une tirade qui pouvait facilement se résumer en « Et si on restait ici pour parler et devenir pote ? » C’était assez étrange qu’une personne demande ainsi à une autre pour devenir son ami. C’était un peu comme si on était sur un de ces nouveaux réseaux sociaux et qu’on appuyait sur le bouton « ajouter comme ami.» Cette image fit sourire Yukio qui ignorait totalement comment répondre à cette phrase. Au bout d’un moment, il se dit qu’il était bien plus simple de répondre par ce qu’il pensait réellement. Il posa à nouveau son regard sur le plat qu’il avait devant lui en riant un peu.

    « Je suis d’accord, après tout, je vais bien avoir faim à un moment, non? »

    Yukio n’était pas une personne contraire, il était toujours très gentil, voire trop gentil, avec les gens de son entourage et il savait que cela allait lui jouer des tours quand il changerait d’environnement. Il avait cependant envie de parler avec ce Soma qui venait de s’approcher de lui et de chercher le contact alors qu’il était en train de se faire supplier par son assiette un peu plus tôt. Il s’adressa alors à lui en souriant car il venait de penser à une chose qu’il n’avait pas dite avant.

    « Merci du le compliment pour mon prénom, mes parents m’ont appelés comme ça parce que je suis né le jour de Noël et qu’il neigeait cette année-là, en plus ils aimaient beaucoup ce prénom. »

    Parler de trop, lui ? Non, pas du tout, c’était une idée. Il commençait à peine à se détacher de sa timidité pour révéler au monde le vrai lui qui se trouvait caché dans son cœur et dans sa tête. Il savait qu’il pouvait être bavard… un peu trop même, lorsqu’il commençait à devenir lui-même. Le brun sourit à son interlocuteur car l’histoire du choix de son prénom, bien que banale dans ce pays, était pourtant la chose qu’il aimait beaucoup raconter aux nouvelles personnes qu’il racontait car elle montrait également son désir de faire connaissance avec les personnes auxquelles il parlait.

    « Tu viens souvent ici ? »

    Ca y était, le Yukio relâché avait commencé son apparition, sa curiosité naturelle prenait le dessus et il allait être dur de l’arrêter tant qu’il ne l'aurait pas assouvie.


    [Vraiment désolé pour la longueur pitoyable mais je savais pas quoi mettre de plus =/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t175-hashimoto-yukio-ft-yuya-tegosh
avatar« Kazuma Soma »
ADMINISTRATEUR
Messages : 2856
Member since : 10/06/2011
You : 19 ans ; Osakan ; Japonais & chieur professionel ; propriété de Ryohei et Evil Temptation officiel de Yukio ♥
Activité : Etudiant en troisième année à Hosei et accessoirement mister joy de PYL & bosse dans une animalerie quand il a le temps~
Emission : Push Your Limits ! Yeah~

MessageSujet: Re: Itadakimasu ! [Yukio]   Dim 7 Aoû - 22:54

    Soma souriait, ça lui faisait du bien de discuter avec de nouvelles personnes de temps en temps. De plus ce Yukio avait l'air de plutôt bonne compagnie même s'il avait l'air un peu trop timide au goût du jeune homme qui se ferait une joie de le faire s'ouvrir un peu à lui. Après tout difficile de rester renfermé ou timide face à quelqu'un comme lui, pas vrai ? Même si ça pouvait sembler un peu prétentieux de sa part il pensait que chaque personne à son contact pouvait changer ne serait-ce qu'un peu, pour le meilleur ou pour le pire il devait bien l'avouer... C'est vrai que son comportement pouvait exaspérer ou même parfois mettre complètement en colère son interlocuteur ou même une personne le croisant dans les couloirs mais changer ce qu'il était ne servirait à rien pas vrai ? De toute façon c'était complètement impossible pour lui, on est ce que l'on est et changer n'est pas vraiment possible, pas vrai ? Je pose trop de questions, pas vrai ? Bref.

    Rigolant intérieurement de sa propre bêtise, il observait son compagnon ainsi que son assiette non touchée pour essayer de deviner ce qui pourrait bien perturber une personne à l'heure du déjeuner. Il était inconcevable pour lui que quelqu'un puisse perdre l'appétit si vite alors qu'il en restait autant dans l'assiette ! Il fut sortit de ses pensées par la voix plutôt douce du garçon qu'il avait en face de lui.

    « En troisième année ?... Alors tu as… euh… »

    Il lui fit un grand sourire et cligna des yeux curieusement, attendant patiemment qu'il finisse son calcul savant pour essayer de trouver son âge, chose compliqué en sachant que l'année ne donnait pas forcement l'âge correct et que l'on disait souvent qu'avec son physique et son caractère, il était difficile de lui donner un âge précis. Un visage d'adulte faisant pleins de grimaces pour un tempérament de gamin survolté. Il pose son coude sur la table avant de poser son menton sur la paume de sa main, le regardant avec un petit sourire jusqu'à ce qu'il finisse par abandonner sa recherche.

    « Je suis incapable de te donner un âge …»

    Soma eut un petit rire puis lui fit un clin d'oeil. Il ne se moquait pas de lui, c'était un rire amical, comme lorsque l'on vous dit une blague, il s'en doutait. Son âge était trop dur à deviner et quelque part ça l'amusait, encore un moyen de jouer ou même une bonne excuse pour parler aux gens et il n'allait pas se gêner à l'utiliser avec ce jeune homme intriguant. Après ça il ne put s'empêcher de lui demander s'il voulait faire connaissance en attendant qu'il puisse finir son assiette. C'était tout lui ça, il adorait discuter, trouver des gens pour ne jamais être seul. De toute façon qu'aurait-il pû faire d'autre ? Et puis ce jeune garçon aurait bien besoin d'un senpai pour l'aider à s'y retrouver dans un endroit si grand et si rempli de... gens. Ahah magnifique logique Soma, Great, un établissement scolaire c'est rempli de gens ! Bravo, t'as trouver ça tout seul , Bientôt tu vas nous dire qu'un clapier c'est rempli de lapins ? Baka~

    Se frappant intérieurement, il se retint de rire pour que Yukio ne le prenne pas pour un fou avant de se remettre à le regarder, ne répondant toujours pas à sa question. Moins vite il répondait et plus longtemps ils restaient ensemble, pas vrai ? Du moins c'est bien ce qu'il espérait. Et puis il n'y avait jamais de mal à laisser planer un petit peu le mystère, pas vrai ?

    « Je suis d’accord, après tout, je vais bien avoir faim à un moment, non? »

    Sa façon de faire était original, il le reconnaissait mais c'était sa façon de faire et il était hors de question qu'il en change, encore une fois il était ce qu'il était, bizarre et fier de l'être ! *SBAM * Il sourit à nouveau, ce Yukio avait l'air très gentil ! Ça lui était arrivé plusieurs fois de se faire remballer avec son approche très... tactique même si généralement les gens finissaient par abandonner et se laisser faire au moins lui ne semblait pas comme ça et réellement accepter le fait que Soma pouvait lui aussi être gentil et vouloir une discussion amicale sans « qu'est ce que tu me veux ? èwé » que certaines personnes lui lançait habituellement. Les nouveaux pensaient souvent que Soma faisait tout ça car il voulait quelque chose mais en fait c'était juste parce qu'il est très sociable et qu'il aime parler aux gens. Au jour d'aujourd'hui rare sont les personnes comme lui, sans arrière pensées, qui vivent sans se soucier de ce que les autres pensent quitte à se faire détester même si c'est dur. Il fredonnait heureusement en regardant le plus jeune avec un grand sourire, si il avait été un chien il remuerait la queue joyeusement avec les oreilles bougeant dans tous les sens, s'il avait été un chat il ronronnerait allègrement mais il était un humain alors il se contentait de fredonner doucement, les yeux brillant et le sourire aux lèvres. Il ne se faisait pas repousser, que demander de plus ?

    Il avait cette constante impression que son kouhai dégageait une douce aura vacillante qui l'attirait comme un aimant. Et puis il devait bien l'avouer, c'était le plus mignon première année qu'il avait vu jusqu'à maintenant alors pourquoi ne pas le soutenir pendant sa scolarité ? Il restait à Soma trois années de plus à être ici, autant en profiter pour aider les autres ! Et puis lui était déjà dans une émission il était donc un étudiant accomplis, alors il se devait d'aider les plus jeune à suivre cette même voie, non ? Si. Tout heureux de cette conclusion il se retourna vers Yukio et pencha légèrement la tête sur le côté quand le jeune homme ouvrit la bouche.

    « Merci du le compliment pour mon prénom, mes parents m’ont appelés comme ça parce que je suis né le jour de Noël et qu’il neigeait cette année-là, en plus ils aimaient beaucoup ce prénom. »

    Il hocha la tête, c'est vrai que c'était un très joli prénom, Yukio. Il lui allait bien en plus ! Lui aussi aimait la neige, grand passionné de tout ce qui était froid, Soma adorait l'hiver même s'il préférait l'automne, il se sentait bizarrement nostalgique en cette saison, peut-être parce que beaucoup d'évènements dans sa vie s'étaient produits en automne... Il aimait énormément les saisons intermédiaires, les oubliées, celles que l'on ne nommaient jamais lorsque l'on vous demandaient quelle était votre saison préférées, été ou hiver ? Pas lui, jamais. A quoi bon choisir l'une d'elle lorsque l'on pouvait en choisir une qui se trouvait entre les deux ? Entre l'hiver et l'été il y a le printemps, encore frais mais pleins d'espoir, la saison où la vie semble reprendre, un aperçu de ce que sera l'été. Entre l'été et l'hiver, ensuite, il y l'automne, ses magnifiques couleurs orangées, rouges et jaunes, là où tout semble mourir pour revenir encore plus fort l'année d'après. Il aimait tellement cette saison... Un aperçu de l'hiver, là où le temps se rafraichi, où les feuilles tombent et où le paysage est tellement beau... Pourquoi choisir un extrême lorsque les deux intermédiaires sont si beaux ? Pourquoi choisir le chaud ou le froid lorsque l'on peut choisir le tempéré ? Soma avait cette perpétuelle envie de hurler à tous que le monde n'était pas tout noir ou tout blanc, il voyait tout en gris, une personne avait toujours du bon et du mauvais en elle, un verre remplit à la moitié peut se voir de deux façons et ça il en était convaincu.

    Se rendant compte que ses pensées s'égaraient, il eut un petit rire et tourna le sens de sa chaise, se rasseyant à l'envers, posant ses mains ainsi que son menton sur le dossier pour mieux regarder Yukio. Il ne pouvait pas s'empêcher de le fixer, voir qu'il osait de plus en plus lui parler lui faisait plaisir, il aimait que les gens s'ouvrent à lui, c'était le premier pas vers l'intégration après tout, non ?

    « Tu viens souvent ici ? »

    Cette question le surprit un peu et il se retourna, regardant autour de lui avant de rire un peu, encore ce rire amical qu'il aimait utiliser pour mettre les gens à l'aise. Ils étaient dans la cafeteria, question étrange ? Oui, un peu mais Soma trouvait ça mignon, ça sonnait un peu comme une façon de prendre l'initiative timidement, de s'ouvrir à quelqu'un sans trop réfléchir à quoi dire et ça fit sourire notre jeune boule d'énergie.

    « Hum~ Oui, à chaque repas alors au moins trois fois par jour, comme tout le monde ici j'imagine~ Mais il m'arrive de venir un peu plus souvent, j'aime bien donner un coup de main en cuisine et comme tout le monde dit que je suis un estomac sur pattes j'aime bien venir grignoter un petit truc après les cours. »

    Il lui fit un grand sourire avec un clin d'oeil, comme pour lui demander de ne pas répéter aux autres ce que tout le monde savait déjà. Un petit temps de flottement passa avant qu'il ne se décide enfin à rouvrir la bouche.

    « En vérité j'ai 19 ans, on dirait pas, hein ? Sinon c'est mignon l'histoire de ton prénom ! Moi aussi j'adore la neige et Yukio c'est vraiment beau comme prénom, j'y penserais si jamais un jour j'ai un fils~ M'enfin c'est pas près d'arriver ! Tu as quelqu'un toi ? Dis moi si je parle trop hein, on me dit souvent que je suis trop bavard alors si ça te gène dis le moi ! Moi je ne sais même pas pourquoi on m'a appelé Soma, disons que je n'ai pas eu vraiment le temps de leur demander... »

    Il se frotta l'arrière du crane avec un petit sourire gêné, pas que le sujet de ses parents le dérangeait mais il ne voulait pas plomber l'ambiance avec les éternels « oh je suis désolé je ne voulais pas... » et les regards de pitié. Désolé de quoi ? Que son hamster soit mort comme pour annoncer celle de son père ? Que son père ait été malade ? Qu'une futur mariée abandonnée se soit jeté sur sa mère en voiture ? Désolé de quoi ? D'avoir abordé le sujet ? Désolé de rien, il n'y avait pas à être désolé, on y pouvait rien et trop de temps avait passé maintenant, il ne ressentait plus la peine, juste cette immense fierté que deux personnes telles qu'elles aient été, même pour seulement courtes années, ses parents. Il ne voulait pas revenir là-dessus et préférait changer de sujet. Il fit donc un grand sourire à son kouhai avant de partir sur quelque chose de plus joyeux.

    « Alors, dis moi Yukio-chan, tu me permets que je t'appelle comme ça ? Donc, dis moi, tu as une émission préférée parmi celle de l'école ? Ou tu aimerai en rejoindre une à partir de ta deuxième année ? »

    Voilà, là c'était beaucoup mieux... C'est donc avec un petit sourire, les yeux fixé sur son cadet qu'il attendit sa réponse.

_________________

♥️♥️

& quand Ryohei vient vérifier (subtilement) que Yukio ne garde bien que 5 % de THE Evil Temptation ! 8D :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t106-kazuma-soma-ft-kato-shigeaki
Messages : 2297
Member since : 20/06/2011
You : 18 ans à orientation inconnue, japonais gamin rêveur && insupportable =D
Activité : Hosei Student
Emission : .

MessageSujet: Re: Itadakimasu ! [Yukio]   Mar 9 Aoû - 15:36

    Yukio était encore perdu dans ses pensées alors qu’il réfléchissait à l’âge du jeune homme qu’il avait en face de lui jusqu’au moment où il lui avait annoncé être incapable de déterminer son âge exact. Le jeune homme espérait avoir une réponse à cette question indirecte mais il n’eut qu’un clin d’œil de sa part : alors comme ça monsieur n’avait pas envie de lui partager son âge ? C’était pas grave, après tout il avait l’habitude des gens qui n’aimaient pas ça, même lui n’aimait pas vraiment le faire. Le jeune homme ferma les yeux en attendant que quelque chose se passe, il avait l’impression d’être une véritable moule à côté de ce garçon pétillant, non, en fait ce Soma n’était même pas pétillant, c’était une véritable pile électrique à côté de lui en ce moment, Yukio s’en sentait même pitoyable. M’enfin, tout le monde ne pouvait pas déborder d’énergie tout le temps, pas vrai ? Même si il commençait à se demander sérieusement si le jeune homme qui était là avec lui n’était pas du genre à lui dire le contraire et à le lui prouver sans attendre. Cela l’effrayait un peu mais cela le fit surtout sourire : il était tellement rare de rencontrer des gens ainsi désormais… Le jeune homme savait qu’il était du genre de personne à ne pas attirer la foule habituellement à cause de son caractère et son manque de dialogue avec les personnes qu’il ne connaissait pas mais visiblement, l’élève de troisième année qui était là n’était pas du genre difficile.

    Il n’était pas dur de remarquer que, malgré la présence de Soma dans les parages, il était encore dans la lune : beaucoup de gens n’acceptaient pas cela et après quelques minutes de discussions, passaient à autre chose ou décidaient de partir loin de lui, pensant qu’il ne les écoutait pas. Au contraire, Yukio réfléchissait beaucoup en parlant aux autres pour ne pas dire n’importe quoi et se laissait très facilement porter par ses pensées dans un monde différent même si il restait attentif aux paroles des personnes qui se trouvaient près de lui, c’est pour cela que quand quelqu’un lui parlait, il relevait tout de suite le regard et reprenait attention à ce qu’on lui disait, malheureusement tout le monde ne comprenait pas ce type de comportement et ses conversations étaient souvent vite finies à causes des personnes comme celles-là. Il espérait donc fortement que cet élève n’était pas ainsi et comprendrait que la lune était la meilleure alliée de Yukio, celle qui lui permettait de tenir bon dans un monde où tout se dégradait au moindre contact et où toutes les photos perdaient un peu plus de couleur à chaque lever du jour, tout ça parce que le bonheur devenait de plus en plus insaisissable tant il était dur à trouver. Le jeune homme releva la tête en la secouant légèrement : il s’était encore perdu dans ses pensées, il devait arrêter de se faire des réflexions intérieures ainsi lorsqu’il se trouvait en présence d’une personne extérieure et « inconnue ».

    Le première année se rendit compte de ce qui l’avait sorti de sa transe lunaire ; Soma avait recommencé à lui parler et, contrairement à avant, il était appuyé sur le dossier de la chaise et semblait l’observer. Premier réflexe typiquement Yukiesque, son regard fuit en direction de la table malgré la question qu’il venait de poser : il n’aimait pas se sentir observer, il avait l’impression que Soma avait remarqué son tic comportemental qui était d’aller visiter madame la lune sans prévenir au point d’être d’apparence inattentif . Il ferma les yeux et entendit le jeune homme rire de la question qu’il venait de poser, même si ça n’était pas un rire moqueur, il avait l’impression que c’était une question tout à fait idiote qu’il venait de poser. En fait, étant venu dîner assez tard, cela lui semblait assez étrange de tomber sur un autre élève, surtout qu’il avait fait ça pour ne tomber sur personne au départ, pour pouvoir dîner seul et ne pas avoir à supporter l’ambiance bruyante de la cantine de l’école. C’était un peu pour ça qu’il avait posé cette question, sinon il était évident qu’ils étaient dans un endroit fréquenté par tous les élèves de l’école régulièrement.

    « Estomac sur patte… »

    Cela le fit rire, ça lui rappela bizarrement un souvenir de son ancienne école, les professeurs avaient l’habitude de l’appeler « petit prince » à cause de son lui véritable, un Yukio enfantin qui ne cherche pas à comprendre pourquoi la vie est faite de tant de problème mais d’autant de joie à la fois, ignorant les raisons pour lequelles certaines personnes sont tristes au point de se donner la mort et sans comprendre pourquoi les adultes changent tellement par rapport à leur « eux » enfant… Le petit prince Yukio, c’était comme ça que le surnommaient les gens de sa classe et ses amis. Lorsqu’il allait au conservatoire, son professeur lui avait bizarrement choisi le nom de « Pan-kun » en référence à Peter Pan, il n’avait en fait toujours été pris que pour une personne très enfantine et rêveuse qui refuse de rentrer trop vite dans la vie des adultes ; c’était bel et bien ce qu’il était, un enfant.

    Soma avait recommencé à parler pendant qu’il était perdu dans ses pensées : 19 ans hein ? Il n’aurait jamais pu le dire. Voilà qu’il le complimentait désormais sur son prénom et son histoire et qu’il lui disait qu’il le donnerait bien à son fils etc… etc… Il lui dit ensuite que ça n’était pas près d’arriver, cela le fit sourire un peu jusqu’au moment où il entendit la question du jeune homme qui venait de lui demander si il avait quelqu’un.. Cette question l’avait surpris : Soma avait une facilité incroyable pour passer d’un sujet à un autre et désormais ils étaient en train de parler de sa situation amoureuse avant de repasser au thème du prénom.

    « Non… Je n’ai personne… D’après certains je suis trop… Dans la lune ? »

    C’était un fait, la lune était sa seule et éternelle petite amie jusqu'à maintenant, immobile et pâle dans le ciel, contemplative du monde environnant, Yukio aurait pu passer des heures à observer cette boule de nacre flottante qui semblait posséder un visage et évoluer avec lui au fur et à mesure des jours qui passaient. Les nuits où il dormait mal, c’était parce que la lune était camouflée par les nuages ou simplement parce que sa lumière ne venait pas frapper à sa fenêtre pour entrer sans permission. Même si il savait dormir dans le noir, il se sentait bien plus en sécurité quand la lueur de la lune y régnait également, c’était tellement agréable pour lui de s’y sentir baigné tandis que son sommeil l’emportait au loin voir jusque chez elle ? C’était étrange, certes, mais Yukio n’avait rien contre ce mode de vie, il préférait parler à la lune qu’à une personne qui irait raconter ses secrets aux quatre coins de l’école. Voilà que maintenant Soma lui demandait de lui s’il parlait de trop à son goût.
    « Ne t’en fais pas, ça ne me dérange pas, c’est surtout moi qui ne parle pas beaucoup. »

    Yukio avait bien entendu quand Soma lui avait dit qu’il n’avait pas eu le temps de demander à ses parents l’origine de son prénom, il se douta d’ailleurs que les raisons pour lesquelles c’était le cas ne devaient pas être géniales, c’est pour cette raison qu’il ne répondit pas à ces paroles là, si ce garçon avait envie de lui en parler un jour, il le ferait, mais malgré sa curiosité, Yukio savait qu’il existait une certaine décence à avoir et parler à quelqu’un qu’on connait à peine de sa famille qui a de forte chance d’être décédée n’était pas la meilleure idée dans ce domaine. Il remarqua d’ailleurs que celui-ci lui souriait, gêné, Yukio ne put pas s’empêcher de se dire que ce petit geste gêné qu’il avait eu avait quelque chose de… mignon ? Oui, c’était ça, à l’instant, Yukio venait de trouver Soma mignon. Cela faisait d’ailleurs longtemps qu’il n’avait pas pensé cela de quelqu’un et cette pensée le mit mal à l’aise. Contrairement à quelques minutes plus tôt, sa coquille étant un peu plus ouverte malgré tout, il réussit à maintenir cette gêne et ne rougit pas de peur d’avoir des questions auxquelles il n’aurait pas forcément envie de répondre.

    C’est vrai, Soma était un garçon, lui aussi d’ailleurs, mais après tout, rien dans le monde n’obligeait quelqu’un à aimer les personnes d’un autre sexe qu’eux et même si cette différence était difficilement tolérée partout et en particulier par les parents du jeune pianiste, il devait bien s’avouer qu’il était attiré à la fois par les demoiselles que par ces messieurs à la voix virile et au corps différemment constitué, dans la majorité des cas par un modèle trois pièces. Le jeune homme assumait donc parfaitement cette différence qui faisait en même temps de lui ce qu’il était. En plus, l’une de ses amies l’était également, elle était plus âgée et semblait se porter bien malgré ce que certains médisants appelaient une « tare psychologique », et alors, on a bien le droit d’aimer les hommes ET les femmes, pas vrai ? Certaines personnes aimaient bien les chèvres, les chiens, les chats, les coussins. Il y avait même des gens qui tombaient amoureux entre cousins, c’était étrange mais personne n’avait le choix, il découvrait un jour qu’il aimait à la fois les hommes et les femmes. Pour sa part, Yukio n’avait pas de souvenir précis du jour où il s’était rendu compte de cette attirance bilatérale qui lui avait par la suite attiré bien des ennuis avec ses parents. Il n’avait pas non plus de souvenir d’avoir eu quelqu’un par le passé et bizarrement, cela le soulageait, les peines de cœur étant pour lui des choses à éviter tellement il avait pu constater à quel point elles étaient douloureuses lorsque les histoires finissaient mal.

    Le sortant une nouvelle fois de sa transe lunaire ciblée orientation sexuelle, Soma venait d’interpeler encore une fois Yukio qui releva le regard pour écouter sa question, il réfléchit alors à la question que ce jeune homme venait de lui poser tout en se disant qu’il n’y avait jamais vraiment réfléchi par le passé : il était devin ou alors il s’amusait juste à poser des questions au hasard en espérant tomber sur l’un de celles dont il ne possédait pas la réponse ? Quoi qu’il en soit, Yukio devait en trouver une qui résumerait bien la situation qu’il vivait désormais, sachant qu’il aurait peut-être un peu de mal à faire comprendre à cet élève enthousiaste et qui plus est de troisième année que sa vie à l’école… c’était pas encore ça.

    « Je n’ai pas encore cherché à savoir ça… Je ne te cache pas que je ne suis pas encore bine intégré ici et que j’ai parfois l’impression d’avoir choisi cette école simplement pour faire plaisir à mes parents qui, bien qu’ils m’aient poussé dans cette voie, me voient plutôt acteur que musicien… »

    C’était le plus difficile, ici il n’avait encore pas trouvé de local où il pourrait s’occuper avec un piano ou autre et pour le reste… Il était un peu perdu. Il savait juste qu’il avait envie de faire de la musque ou de chanter quelque chose depuis son arrivée et aussi qu’il lui était impossible de faire autrement que d’attendre le week-end pour demander une permission et se rendre chez lui où l’attendait son magnifique piano à queue sur lequel il jouait alors de nombreux morceaux qu’il avait composés ou découvert au fur et à mesure des cours qu’il prenait auparavant au conservatoire. Pour ce qui était de sa voix, il ne la laissait désormais entendre que sous sa douche, il ne voulait pas non plus causer de maux de tête à son colocataire – il pensait chanter mal, l’idiot- donc il le faisait uniquement quand il était persuadé que celui-ci n’était pas là, c'est-à-dire par souvent du tout.
    Yukio finit par saisir un peu de nourriture entre ses baguettes, son appétit revenant peu à peu, tandis qu’il observait son interlocuteur en détaillant involontairement son visage souriant, cela lui faisait de bien d’avoir quelqu’un qui souriait autant à sa proximité, cela faisait assez longtemps et il pouvait répondre à se sourire, dévoilant le Yukio qu’il était vraiment quand il appréciait une personne, sa timidité s’envolant tout naturellement.

    « Tu fas partie d’une émission toi ? Parce que j’ai appris qu’en deuxième année on pouvait faire partie de l’un d’entre elle, et aussi, vous avez un piano quelque part dans l’école ? Parce que je sais que c’est bizarre mais j’adore cet instrument et avant j’en jouais énormément et… pardon. »

    Même si il était un peu plus ouvert qu’au début de la conversation, il fallait bien avouer que son interlocuteur était un inconnu était qu’il était assez dur pour lui de s’ouvrir totalement à un inconnu, cependant son ton de voix était différent et son attitude aussi, il semblait plus ouvert à la conversation qu’au départ. Il sourit donc à Soma d’une manière assez gênée avant de s’adresser à lui d’une voix un peu amusée car il se rendait compte qu’il était lui aussi en train de devenir un moulin à parole et que deux moulins à parole qui discutaient ensemble, ça faisait autant de bruit d’un champ d’éolienne *SBAM*.

    « Je crois que je peux être bavard moi aussi… »

    Le jeune homme souriait toujours jusqu’au moment où il mit à nouveau un peu de nourriture dans sa bouche, il trouvait ça bon, très bon même et il sentait bien que son estomac avait bloqué pendant un bon moment car il avait à nouveau faim, très faim même, au point de se demander si il avait assez avec ce qu’il avait pris. Ce blocage durait depuis plusieurs jours, maintenant qu’il avait rencontré Soma et que celui-ci lui parlait visiblement avec facilité, cela lui permettait de se sentir un peu plus accepté dans ces lieux et il retrouvait un peu le goût de ce qu’il faisait, l’envie de progresser et de montre à ses parents qu’il en était capable. Le jeune homme sourit à Soma une fois sa bouchée finie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t175-hashimoto-yukio-ft-yuya-tegosh
« Contenu sponsorisé »

MessageSujet: Re: Itadakimasu ! [Yukio]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Itadakimasu ! [Yukio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Yukio Murasaki
» Miyata Yukio + E N D !
» Des fois ça fait boum, j'aime ça - Toyâ Yukio [Finish]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Dreams Are Gold :: HOSEI SCHOOL :: Aile Sud :: CAFETERIA-