Partagez | 
 

 all the attention is leading me to feel important;; ft. soma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 54
Member since : 20/06/2011
You : jeune japonais -non je suis pas coréen franchement èé- de dix-neuf ans cherche jeune femme mignonne!
Activité : étudiant en quatrième année à hosei. fils à papa d'un côté et plongeur dans un restaurant de l'autre. (papa est sadique e.e).

MessageSujet: all the attention is leading me to feel important;; ft. soma   Lun 20 Juin - 23:39

Tout le monde serait extrêmement excité à l’idée d’avoir son meilleur ami comme colocataire, mais pas Naoko. Enfin, si quand même -même qu’il était très content en fait-, mais n’oublions pas que Soma venait avec la brillante idée de vouloir motiver le pauvre jeune homme alors bon. La motivation et lui ça faisait deux, voir même plus, mais son pote ne semblait pas le comprendre alors autant endurer. Cela revenait donc au fait qu’il n’était pas si excité à l’idée d’avoir son meilleur ami, surtout en revenant d’une palpitante de lavage de vaisselle. Il était juste crevé et dormir semblait une bien meilleure option que de débattre sur le fait que la motivation ce n’était pas pour lui. Comme vous pouvez surement vous en douter, il n’était pas si découragé non plus, seulement que parfois, être avec un colocataire qu’il ne pourrait pas blairer ou du moins avec qui il n’avait pas vraiment de relation quelconque, lui semblait une idée plus calme. Pas nécessairement plus plaisante, mais plus calme et c’était amplement suffisant pour lui. Bon ce n’était pas comme s’il pouvait vraiment parler, lui qui n’était pas ce qu’il y avait de meilleur comme exemple pour le calme. Mais peu importe, ce n’était qu’un pur détail pas important ! L’important c’était qu’il n’avait pas envie de se faire chier à avoir un cours 101 de motivation. Voilà c’était aussi simple que ça et pour s’en sauver, Naoko avait apporté l’arme ultime; de la nourriture ! Eh oui c’était peut-être bizarre de penser qu’il achèterait la paix comme ça, mais ça fonctionnait bien avec Soma alors pourquoi se gêner d’agir comme ça ? Puis ce n’était pas comme si ça le dérangeait vraiment d’acheter de la bouffe, il travaillait dans un restaurant, même si ça il préférerait l’oublier, alors soit il prenait les surplus, soit il commandait un autre truc.

Donc le voilà devant la porte de la chambre qu’il partageait armé de nourriture et affublé de vêtements normaux, oui c’est important de préciser que monsieur s’est changé avant de revenir au bercail, il hésitait visiblement à entrer dans la pièce. Pas qu’il avait peur de déranger son colocataire, puisqu’en tant que meilleur ami il en avait bien le droit, mais simplement qu’il devait se préparer mentalement à ce qu’il l’attendait. Lui en faire trop ? Mais pas du tout. ...Enfin peut-être un peu. Il serait bien rester longtemps devant la porte pendant longtemps si un sympathique jeune homme de la chambre voisine -ou quelques chambres plus loin Naoko n’en avait franchement aucune idée- lui lança une si sympathique réplique : « Tu fais quoi là Naoko ? Tu te comporte comme la fillette que tu es ? » Évidemment cette personne faisait référence au nom du jeune homme qui était plutôt féminin, bien que normalement mixte. Le principal concerné se contenta de mettre la main sur la poignée et de la tournée avant de lâcher : « Oh la ferme. Je voulais simplement pas déranger Soma. » Ça sonnait crédible et c’était l’important. Même si en fait, le petit sourire qui avait établi résidence sur les lèvres du jeune homme montrait qu’il n’était pas plus fâché que ça. Il trouvait ça presque drôle en fait ! Enfin il fallait comprendre l’importance du presque, c’était un peu marrant, mais ça restait plus déplacé qu’autre chose quand même.

« Eh Soma, je t’ai ramené de la nourriture. » Lui présentant le sac bien garni de sushi et d’autres trucs avant de le déposer sur le bureau, Naoko se traina les pieds jusqu’à son lit où il se laissa mollement tomber. Il comptait bien rester là jusqu’à la fin des temps... ou au moins jusqu’à ce que ce soit l’heure de se lever pour retourner travailler. C’était carrément génial d’avoir seulement quatre jours de cours, mais ce l’était nettement moins quand il fallait bosser à laver de stupides choses pendant les trois autres jours. N’ayant pas envie de devoir s’écouter se plaindre mentalement jusqu’à la fin des temps, il décida d’essayer de dormir. Comme s’il pouvait vraiment faire ça en sachant que son meilleur ami demanderait probablement son attention d’ici quelques minutes, si ce n’est pas des secondes. Enfin c’était soit Soma qui occuperait son attention soit la bouffe et dans les deux cas aucun des deux n’impliquaient la notion de sommeil. C’était certes très dommage, mais il n’allait pas en faire un cas. Même qu’il se lança lui même dans la gueule du loup en se retournant et en se relevant un peu avant de demander d’une voix plutôt joyeuse : « Alors qu’est-ce que tu as fait de bon aujourd’hui ? prenant une petite pause, il enchaina rapidement avec une idée bien précise en tête : Tu sais tu devrais vraiment venir m’aider au restaurant ça serait plus sympa. » Si un discours sur la motivation ne l’enchantait guère lorsqu’il était à la maison, ça semblait beaucoup mieux de laver de la vaisselle sans parler à personne. Il n’y avait même pas de canon où il travaillait ! Dans le genre c’était totalement inacceptable n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t170-yamazaki-naoko-ft-lee-jun-ho-2
avatar« Kazuma Soma »
ADMINISTRATEUR
Messages : 2856
Member since : 10/06/2011
You : 19 ans ; Osakan ; Japonais & chieur professionel ; propriété de Ryohei et Evil Temptation officiel de Yukio ♥
Activité : Etudiant en troisième année à Hosei et accessoirement mister joy de PYL & bosse dans une animalerie quand il a le temps~
Emission : Push Your Limits ! Yeah~

MessageSujet: Re: all the attention is leading me to feel important;; ft. soma   Mar 21 Juin - 21:29

Il y a des jours comme ça où notre seule envie est de rester sous les couettes à se reposer, des jours où on a envie de rien, juste se coucher dans notre lit à ne rien faire ou à écouter de la musique. Tout le monde a un jour ressentit cette envie mais ça, c'était avant que Soma ne vienne au monde ! Certains disent qu'il y a toujours une exception qui confirme la règle, si cela est vrai alors Soma est sans aucun doute cette exception !

Assis en tailleur sur son lit après une longue journée de travail à l'animalerie, celui-ci était en train de passer en revue les photos des animaux dont il s'occupent qu'il avait prise durant sa pause. L'idée d'avoir un chiot lui trottait depuis longtemps dans la tête mais il savait qu'en internat ce serait dur à moins que Nao-chan soit d'accord mais ça encore... Ça restait compliqué à dire. Ce n'est pas qu'il n'avait pas confiance en son meilleur mi mais il savait bien que celui-ci pourrait trouver ses demandes et caprices farfelus assez... épuisants... Il soupira avant de sourire à sa photo préféré, un jeune akita inu bringé qu'ils venaient de recevoir, très affectueux avec une bouille adorable et des yeux de chiot battu qui l'avaient fait craquer. Comme toujours, il avait été gaga toute la journée devant ce petit bout de bonne humeur qui semblait aimer lui lécher le bout du nez.

Soma se releva et accrocha ses nouvelles photos au dessus de son lit allant d'aller chercher un objet qui était assez précieux pour lui. La guitare que Ryohei lui avait prêté. Il se rassit sur son lit et caressa un instant l'instrument avant d'effleurer doucement les cordes. Il n'était pas très doué encore pourtant, il y a quelques semaines, le brun avait insisté pour qu'il apprenne a jouer de la guitare et se faisait un plaisir de l'embêter sur ça depuis. D'un naturel joueur et toujours prêt à relever un défis, Soma avait sauté sur l'occasion pour prouver à son « frère » qu'il était capable de le rendre fier.

Il fit une petite mélodie qu'il réussit sans fausse note et s'arrêta soudain avec un grand sourire. Il reposa tout doucement la guitare sur son lit et se releva en bondissant, heureux d'avoir enfin put faire quelque chose de correct avec l'instrument. Il fit la danse de la joie en poussant de petits cris. Alors qu'il faisait quelques mouvements un peu ridicules en plein milieu de la pièce il entendit comme des voix de l'autre côté de la porte et s'arrêta net.

Tendant l'oreille, il distingua la voix de son colocataire et un grand sourire naquit sur son visage. Il attrapa son appareil photo et attendit patiemment que celui-ci entre. Il poussa un peu la guitare et s'assit sur son lit lorsque la poignée de la porte s'abaissa et que la porte commença à s'ouvrir.

Un clic puis Soma planqua son appareil dans son dos avant de se lever rapidement avec un grand et joyeux « Okaeri Nao-chan ! »

« Eh Soma, je t’ai ramené de la nourriture. »
« Hountou ? Génial ! »

Il s'approcha rapidement de son meilleur ami et lui fit un câlin avant de le laisser se poser sur son lit. Il savait que ce dernier devait être fatigué après être sortit du travail mais il ne pouvait s'empêcher de partager avec lui son trop plein d'énergie de toujours. Il se jeta sur le sac que son ami avait posé sur le bureau et le vida consciencieusement en faisant des petits bruits de fascination en découvrant les mets qu'on lui avait apporté. Il piocha pour ses baguettes et se retourna vers le lit de Naoko où il venait d'entendre un bruit pour voir celui-ci le regarder avant qu'il ne commence à parler.

« Alors qu’est-ce que tu as fait de bon aujourd’hui ? »

Surpris que celui-ci ne lui adresse la parole alors que d'habitude il fuyait plutôt l'enthousiasme de Soma lorsqu'il rentrait du travail, notre osakan ne dit rien jusqu'à ce que son ami ne continue.

« Tu sais tu devrais vraiment venir m’aider au restaurant ça serait plus sympa. »
« Maah~ Comme d'habitude, on tournait pas aujourd'hui alors j'ai apporté le script pour la prochaine émission et je suis allé travailler à l'animalerie. Il y a eu une nouvelle portée de chiot qui est arrivé aujourd'hui et dedans il y avait un chiot akita inu qui était trooooop kawaii ! Du coup comme il fallait les habituer au magasin j'ai passer la moitié de la journée à jouer avec et quand j'ai dû partir il s'est mis à couiner, je voulais plus partir. N'empêche tu dis que je devrais venir faire la vaisselle d'un resto avec toi mais au lieu de te friper les mains dans une cuisine c'est toi qui devrait venir travailler au magasin ! Travailler avec des animaux c'est super agréable et moi au moins j'ai le contact humains ! Les clients n'hésitent pas à discuter alors on perd pas notre sociabilité et puis toi qui aime les jolies filles, elle adorent les hommes qui ont un côté tendre avec les animaux... Enfin j'crois... Parce qu'aujourd'hui pendant que je jouais avec les chiot il y a pleins de lycéennes qui sont venues me parler et elle kyattaient toutes devant les chiots ! »

Il s'arrêta un peu de parler pour reprendre son souffle alors qu'il faisait de grand geste dans les airs avec ses bras puis s'approcha finalement de son ami en faisant rouler la chaise de bureau sur laquelle il était assis. Il attrapa la nourriture et la posa sur un coin du lit du jeune homme avant de prendre ses baguettes.

« T'as l'air crevé, tu veux qu'on partage ? Ça te fera peut-être du bien. »

Il fit un grand sourire et tendit une paire de baguettes au jeune homme allongé.

_________________

♥️♥️

& quand Ryohei vient vérifier (subtilement) que Yukio ne garde bien que 5 % de THE Evil Temptation ! 8D :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t106-kazuma-soma-ft-kato-shigeaki
Messages : 54
Member since : 20/06/2011
You : jeune japonais -non je suis pas coréen franchement èé- de dix-neuf ans cherche jeune femme mignonne!
Activité : étudiant en quatrième année à hosei. fils à papa d'un côté et plongeur dans un restaurant de l'autre. (papa est sadique e.e).

MessageSujet: Re: all the attention is leading me to feel important;; ft. soma   Mer 22 Juin - 1:13

{bon bah finalement, la chimie a pris le bord encore une fois, j'espère que ça te gêne pas :3}

Une plaisanterie sur son prénom, voilà quelque chose qui était bien loin d’être étonnant, à savoir que les quelques personnes qui n’en faisaient pas étaient plutôt rare au lieu que ce soit l’inverse. Le jeune homme avait beau soutenir que Naoko était un prénom mixte bien que plus utilisé pour la gente féminine, les gens s’attardaient uniquement sur le second détail. Trop flemmard pour s’y attarder d’avantage et surtout pour s’en offusquer plus que ça, il prétexta de ne pas vouloir déranger son meilleur ami avant d’entrer dans la pièce. C’était une bonne excuse non ? Terriblement fausse, peut-être qu’il devrait sérieusement se lancer dans le cinéma, il avait peut-être un talent au final. En ouvrant la porte, et en entendant la voix de son colocataire doublé de son meilleur ami s’élever dans la pièce en un : « Okaeri Nao-chan ! » Malgré le même soupir qui sortit de ses lèvres à l’entente de son magnifique surnom, il lâcha un sympathique « Tadaima. » Certes, normalement l’inverse aurait du être dit, dans le sens qu’il aurait du parler le premier, mais de toute façon, qu’est-ce que ça pouvait bien changer dans la vie des gens. Puis vint l’annonce de la nourriture, c’était presque un automatise, Naoko ne voyait même plus pourquoi il l’annonçait encore. « Hountou ? Génial ! » Peut-être pour voir la réaction de son meilleur ami qui était visiblement très content de voir de la nourriture. Pas du tout, voyons il n’avait pas ce genre de manière de penser franchement. Se faisant couper dans son élan de paresse ultime qui l’obligeait bien évidemment à prendre place sur son lit, il ne broncha pas lorsque Soma vint lui faire un câlin, mais il s’écroula quelques instants après sur son lit. Il ne comprenait définitivement comment son meilleur pote pouvait avoir autant d’énergie sans s’épuiser lui-même. Certes, il épuisait Nao’ à la place, mais quand même. Même lorsqu’il regardait de la nourriture, ce type arrivait à être super enthousiaste, c’était juste troublant.

Puis brisant la tradition qu’il avait lui-même imposée c’est-à-dire, un certain silence et un certain calme lorsqu’il revenait du boulot, il demanda à son colocataire ce qu’il avait fait pendant la journée. Après tout, les deux n’ayant pas cours, Naoko avait du aller travailler et Soma... eh bien il avait fait quelque chose. Sauf que voilà, c’était surprenant de l’entendre prendre la parole, mais détrompez-vous. C’était loin d’être une question futile et sans intérêt pour combler un silence qu’il n’aimait que trop. Eh non il avait une idée bien précise; à savoir convaincre son pote de venir bosser avec lui. C’était probablement une peine perdue considérant que son ami aimait son travail à l’animalerie, mais qui ne tente rien n’a rien alors autant essayer. Restait que la meilleure idée sur terre serait qu’il arrête simplement de travailler. Ne rien faire de ses journées de congés, en voilà une idée ! Franchement, son père devait vraiment être un sadique pour le forcer à laver de la vaisselle. Malheureusement pour lui, Soma n’accepta pas sa sublime proposition et lui trouva un truc mieux. Qui ne fonctionnerait jamais, mais qui était bien sympa. S’il bossait, c’était pour que papa le laisse tranquille et il devait travailler dans un restaurant de la chaine avec que son paternel puisse avoir le contrôle qu’il désirait. Puis si un jour son père se rendait compte à quel point c’était débile comme idée, hors de question que Naoko remette les pieds dans un quelconque endroit pour bosser. Soudain, comme une illumination divine, Soma parla de quelque chose qui intéressa naturellement son ami : « [...] puis toi qui aime les jolies filles, elle adorent les hommes qui ont un côté tendre avec les animaux... Enfin j'crois... Parce qu'aujourd'hui pendant que je jouais avec les chiot il y a pleins de lycéennes qui sont venues me parler et elle kyattaient toutes devant les chiots ! » Hmm. Les filles dorent les hommes qui ont un côté tendre avec les animaux... Oubliant le commentaire nettement moins rassurant qui était venu tout de suite après cette phrase, il esquissa un beau sourire avant de lâcher le plus sérieusement du monde : « Tu sais quoi Soma ? Ce qui manque à cette chambre, c’est un chien. » ... Vraiment ? Nullement soucieux des dépenses que ça pouvait entrainer et faisant amplement confiance à son ami pour s’occuper de la boule de poil, Naoko ne tenait compte que des points positifs.

Après un court moment, il continua sur une note un peu moins joyeuse, l’idée de travailler au même endroit que Soma. C’était moins joyeux parce que ce n’était pas possible voilà tout ! « J’aimerais bien, mais je ne travaille pas par gaité de coeur, je suis obligé. Crois-moi si je pouvais, j’irais bosser avec toi, y’a pas plus écoeurant que de laver la vaisselle sale de quelqu’un d’autre. » Ici le gosse de riche qui parle. Mais bon, oublions la partie de s’il pouvait parce que non, s’il pouvait pas bosser, il ferait ça tout simplement. Pas question de se salir les mains trop longtemps. Il préférait dormir ou jouer avec sa ds. L’odeur de la nourriture envahi graduellement l’appartement, rappelant au jeune homme qu’il n’avait toujours rien avaler de très... nourrissant disons. Alors qu’il se disait justement qu’il devrait se trouver un stratagème pour s’approprier de la bouffe, Soma le devança : « T'as l'air crevé, tu veux qu'on partage ? Ça te fera peut-être du bien. » Son sourire s’étira sur ses lèvres alors qu’il prenait les baguettes que son ami lui tendait et qu’il regardait la nourriture du coin de l’eau. « Wow, tu partage ta nourriture avec moi ? Je suis flatté dis-donc. » Peut-être parce que c’est toi qui l’a amené aussi ? Détail, détail. Le sérieux et Naoko ça faisait deux, d’autant plus qu’il était fatigué alors laissez-le dire n’importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t170-yamazaki-naoko-ft-lee-jun-ho-2
avatar« Kazuma Soma »
ADMINISTRATEUR
Messages : 2856
Member since : 10/06/2011
You : 19 ans ; Osakan ; Japonais & chieur professionel ; propriété de Ryohei et Evil Temptation officiel de Yukio ♥
Activité : Etudiant en troisième année à Hosei et accessoirement mister joy de PYL & bosse dans une animalerie quand il a le temps~
Emission : Push Your Limits ! Yeah~

MessageSujet: Re: all the attention is leading me to feel important;; ft. soma   Lun 4 Juil - 20:21

Il est vrai que les gens avaient plutôt tendance à se demander comment Soma faisait pour être si énergique à chaque secondes de la journée sans jamais s'épuiser. Même avec un travail fatiguant comme s'occuper d'animaux dans une animalerie, même après avoir dépensé beaucoup d'énergie en cours ou en passant la journée à courir partout pour tourner l'émission. Même avec tout ça, le jeune homme réussissait encore à sautiller en riant et faire des blagues à son entourage comme s'il venait d'avaler une canette de Red-Bull... Déprimant mais vrai ! Pauvre petit... Même dans sa chambre à l'internat, il arrivait parfois que Soma se mette à faire l'idiot sans raisons valables, parodiant des chansons célèbres, comme celle de leur cher parrain Yamashita Tomohisa avec un abat-jour sur la tête et une télécommande en micro ou sautant sur son lit en hurlant des paroles incompréhensible pour le bonheur de son meilleur ami qu'il devait parfois épuiser avec ses bêtises. Pourtant Soma, lui, ne comprenait pas, il était parfaitement normal, c'est les autres qui sont bizarres, de vrais loques humaines comme il s'amusait parfois à penser en regardant son colocataire avachi sur son lit à essayer de dormir.

Ce jour là ne changeait pas des autres et il attendait avec impatience que son Nao-chan ne rentre pour voir dans quel état cette journée l'avait mis. Comme une épouse docile, Soma attendait qu'il rentre puisqu'il avait entendu sa voix devant le porte. C'est pour ça qu'il l'accueillit énergiquement quand le brun mis un pied dans la pièce. Il lui souriait, comme d'habitude et ses yeux se mirent à briller à l'évocation de nourriture. Même s'il en apportait à chaque fois, c'était toujours un bonheur de voir que Naoko pensait à lui ramener un petit quelque chose de son boulot. Soma pouvait parfois être énervant et il le savait mais de voir que malgré cela Nao-chan continuait à l'apprécier assez pour établir ce petit rituel lui faisait toujours plaisir. Alors qu'il n'était pas du genre à se lancer dans des discussions lorsqu'il rentait du restaurant, Soma fut surpris d'entendre la voix de son camarade de chambre qui semblait vouloir parler un peu, chose peu ordinaire en considérant que d'habitude il se contentait de s'aplatir dans son lit, profitant des derniers instants de clame avant que Kazu ne les perturbe en lui lançant une question tonitruante ou en le bombardant de phrase sans queue ni tête juste pour le plaisir de ne pas rester dans un silence oppressant. Il sourit et expliqua les raison de son refus à faire la plonge avec lui à l'homme allongé sur son lit qui devait surement le fixer d'un oeil suppliant. Après tout Soma aimait son job à l'animalerie, il était agréable et bien payé et puis, qui troquerait le contact d'animaux tous mignons pour aller mettre ses mains dans une eau de vaisselle odorante et pleins de substances douteuses et parfois même suspectes ? Surement pas lui ! Et il n'hésita pas à le faire comprendre à son ami. Après tout il y avait tellement d'avantages dans son job actuel, d'ailleurs il les énuméra pour essayer de convaincre, en vain, le brun à le suivre à l'animalerie.

Il lui parla donc du fait que les filles venaient souvent le voir quand il jouait avec les chiens. N'y voyez aucune pensée perverse, ce n'est pas franchement ce qui l'intéresse, mais il sait que son ami aime les jolie filles alors autant lui dire la vérité. Malgré cela il ne s'attendait aucunement à ce qui franchit les lèvres de son colocataire peu de temps après qu'il ait fini son monologue.

« Tu sais quoi Soma ? Ce qui manque à cette chambre, c’est un chien. »

Tout à coup, Soma releva la tête, les yeux brillants et fixa son colocataire avec un immense sourire. Un chien, vraiment ? Il n'arrivait pas à y croire, son meilleur ami lisait-il dans ses pensées ? A moins que ce ne soit juste l'appel des jolies filles... Mais qu'importe ! Un chien ! C'était la meilleure idée qu'il aurait pu avoir dans ce contexte ! Soma adorait les chiens, surtout les chiots ! Pouvoir les dresser, s'en occuper et entendre des petits aboiements tous mignons, quoi de mieux ? Il hocha vigoureusement la tête sans décrocher son sourire. Il y eu un moment de flottement dans la salle avant que Nao-chan ne continue mais cette fois sur une moins bonne 'nouvelle'.

« J’aimerais bien, mais je ne travaille pas par gaité de coeur, je suis obligé. Crois-moi si je pouvais, j’irais bosser avec toi, y’a pas plus écoeurant que de laver la vaisselle sale de quelqu’un d’autre. »

Il hocha la tête, compréhensif, avant de lui faire un petit sourire et de lui répondre d'un ton plutôt joyeux.

« C'est vrai, moi je travaille parce que ça me plaît mais c'est vrai que toi tu préfèrerais surement passer ton temps libre à te reposer ou t'amuser, c'est compréhensif. Et puis personnellement mettre mes mains dans les ordures des autres... même pas en rêve ! »

Il plissa le nez en une expression de dégout avant de proposer sa nourriture à son coloc'.

« Wow, tu partage ta nourriture avec moi ? Je suis flatté dis-donc. »

Il hocha la tête joyeusement et lui fit un grand sourire avant de déposer le tout devant eux. Il empoigna ses baguettes et après un grand « ITADAKIMASU ! », il commença à manger doucement, dégustant comme tous les jours la délicieuse nourriture que lui avait apporté son ami.

Quelques minutes de silence passèrent avant que Soma ne pose ses baguettes pour lever les yeux vers son ami. Il le fixa quelques secondes avant d'ouvrir la bouche.

« Ne, Nao-chan... Pour le chien, t'es sérieux ? Parce que si tu l'es demain je cours à l'animalerie sortir ce petit bout de chou d'Akita de sa prison, il est trop mignon alors je suis sûr qu'il partira vite mais faut que tu saches qu'un chien ça a besoin de beaucoup de choses et que ça peut être envahissant. Bien sûr je ferai tout pour m'en occuper mais il faudra surement que tu le fasses aussi de temps en temps. T'es vraiment sûr ? »

Il pencha la tête sur le côté et continua à le regarder, étrangement son repas avait été complètement oublié, se concentrant sur la réponse à sa question.

_________________

♥️♥️

& quand Ryohei vient vérifier (subtilement) que Yukio ne garde bien que 5 % de THE Evil Temptation ! 8D :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t106-kazuma-soma-ft-kato-shigeaki
Messages : 54
Member since : 20/06/2011
You : jeune japonais -non je suis pas coréen franchement èé- de dix-neuf ans cherche jeune femme mignonne!
Activité : étudiant en quatrième année à hosei. fils à papa d'un côté et plongeur dans un restaurant de l'autre. (papa est sadique e.e).

MessageSujet: Re: all the attention is leading me to feel important;; ft. soma   Sam 9 Juil - 13:54

Naturellement l’intérêt de Naoko pour l’histoire du chien s’était considérablement décuplé lorsque son colocataire avait parlé de la gente féminine. Il fallait le comprendre quand même, sans être un obsédé, il aimait bien séduire la gente féminine. Puis si un chien pouvait l’aider à atteindre ce but, alors un chien il aurait. Habitué à avoir tout ce qu’il désirait sans faire quoi que ce soit pour le mériter d’une façon ou d’une autre. La vie est vache que voulez-vous. Enfin, l’idée du chien était plaisante, d’autant plus que c’était mignon et que Soma serait là pour s’en occuper. S’il ne voyait que les points positifs ? Mais bien sur, pourquoi s’attarder sur les parties chiantes du meilleur ami de l’homme quand il y avait une point positif qu’on ne pouvait contrer ! Puis un Naoko qui ne fait pas ça, ce n’est pas un vrai Naoko alors autant le faire. Puis ça allait sans aucun doute faire plaisir à son meilleur ami alors il avait encore moins de raison de pouvoir douté de son choix, qui était de proposer d’avoir un chien. La seule chose qui le faisait bien évité, c’était simplement les règles de l’endroit. Après tout, ce n’était pas certain qu’ils leur laisseraient le droit de posséder un être canin. Ça risquait d’être bruyant, sale ou plein d’autres choses. Des détails qui n’intéressaient peut-être pas le jeune homme, mais qui intéresserait surement les responsables des habitations étudiantes. Quoi que... avec un peu d’argent ça se règlerait sans doute bien facilement, non ? D’accord, c’était complètement digne de l’enfant gâté qu’il était de réagir comme ça, mais en même temps, on l’avait habitué à cela alors, ce n’était pas entièrement de sa faute !

Sauf que bon, malgré le beau sourire que son colocataire avait fait en entendant la proposition de Naoko, la conversation tourna plutôt au sujet de son travail. D’accord, il était celui qui avait amené le sujet à la base, mais il ne voulait pas parler du fait de bosser à une place ou un autre. Après tout, il voulait parlé du fait que Soma devrait venir travailler comme plongeur avec lui ! Avouez qu’avec un emploi si glorifiant, on ne pouvait même pas penser à dire non. Bon, certes, c’était un emploi dégoutant, Naoko serait d’ailleurs le premier à vous le confirmer, mais que voulez-vous, il fallait bien qu’il vende le tout s’il voulait que son meilleur ami ne vienne le rejoindre. Ce qui était visiblement peine perdu, sauf que le sujet de l’emploi devint un peu trop plaisant dans la conversation. Pourquoi ne parlaient-ils pas du chien à la place ? Vous savez c’est moins fatiguant que parler de boulot, enfin c’était ce qu’il croyait. Attendez que la boule de poil le réveille et il pensera bien différemment. Enfin, pour en revenir à nos moutons, Naoko écouta la réponse que Soma lui fournit après son beau discours par rapport à son emploi qu’il était forcé d’avoir par son cher père. Vous voyez, ce n’était pas parce qu’on est riche qu’on pouvait automatiquement éviter les tâches inintéressantes comme travailler, le jeune homme en était bien la preuve. « C'est vrai, moi je travaille parce que ça me plaît mais c'est vrai que toi tu préfèrerais surement passer ton temps libre à te reposer ou t'amuser, c'est compréhensif. Et puis personnellement mettre mes mains dans les ordures des autres... même pas en rêve ! » Pas faux. Il préférerait sans doute se reposer à bosser, mais c’était probablement le cas de la plupart des gens sur terre ? Du moment que l’argent continuait de rentrer bien sur, parce qu’autrement, bosser devenait plus une obligation qu’autre chose. Dans le cas de Naoko, il était bien obligé, mais pas pour les mêmes raisons alors ce n’était pas du tout intéressant comme situation. « Clairement, s’amuser c’est plus sympa que bosser. Puis pour ce qui est de mon travail, c’est dommage qu’on ne puisse pas bosser ensemble, mais ça va, je vais me rabattre sur la serveuse... » Pour une fois, il n’essayait même pas de faire pitié, avec quelqu’un d’autre il aurait probablement essayé, mais Soma méritait plus que ça alors. Puis vous voyez, il avait un plan b, donc il n’était pas tant à plaindre.

« ITADAKIMASU ! » Un petit sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme avant qu’il attaque à son tour la nourriture, non sans avoir glissé un petit « Itadakimasu. » à son tour, bien que plus timide que celui de son pote. Tout en continuant de se remplir la panse, qui était bien contente d’avoir quelque chose de plus nourrissant que ce que Naoko avait avalé auparavant, il écouta ce que son ami disait à propos du chien : « Ne, Nao-chan... Pour le chien, t'es sérieux ? Parce que si tu l'es demain je cours à l'animalerie sortir ce petit bout de chou d'Akita de sa prison, il est trop mignon alors je suis sûr qu'il partira vite mais faut que tu saches qu'un chien ça a besoin de beaucoup de choses et que ça peut être envahissant. Bien sûr je ferai tout pour m'en occuper mais il faudra surement que tu le fasses aussi de temps en temps. T'es vraiment sûr ? » Mais oui qu’il était sur ! Même s’il n’avait nullement envie de s’occuper de la boule de poil, enfin peut-être pas nullement, mais il préférait laisser ça à l’intention de son meilleur ami qui ferait sans aucun doute un meilleur travail que lui de ce côté-là. « Bien sur que je suis sérieux ! Puis limite, je peux engager quelqu’un pour s’en occuper si c’est trop sur tes épaules. » Fallait s’y attendre, il pouvait remettre le problème dans les mains de quelqu’un d’autre, alors il le ferait. « Mais, hm.. Tu connais la politique de l’établissement sur les chiens ? » Bah oui c’était toujours bon à demander, pas qu’il s’en préoccupait vraiment, mais si l’académie leur sortait un non catégorique, ça rendrait les choses beaucoup plus complexes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t170-yamazaki-naoko-ft-lee-jun-ho-2
avatar« Kazuma Soma »
ADMINISTRATEUR
Messages : 2856
Member since : 10/06/2011
You : 19 ans ; Osakan ; Japonais & chieur professionel ; propriété de Ryohei et Evil Temptation officiel de Yukio ♥
Activité : Etudiant en troisième année à Hosei et accessoirement mister joy de PYL & bosse dans une animalerie quand il a le temps~
Emission : Push Your Limits ! Yeah~

MessageSujet: Re: all the attention is leading me to feel important;; ft. soma   Sam 9 Juil - 23:11

Il est vrai que la passion de Soma pour les animaux n'était un secret pour personne et le jeune homme ne voulait pas se faire une fausse joie. Passer d'un sujet sur les jobs respectifs des deux amis à une conversation sur un éventuel chien dans leur chambre semblait pourtant pour le jeune brun quelque chose d'assez tordu mais ces deux-là n'étaient pas meilleurs amis pour rien et le tordu Soma il connaissait bien ! Ne souhaitant pas se faire une fausse joie il tenta de se calmer et d'interroger sagement son ami au sujet de sa petite phrase un peu plus tôt. Même s'il savait qu'il pourrait s'occuper du chiot il ne fallait pas oublier que lui aussi travaillait et étudiait comme son ami mais il ne fallait pas non plus oublier que le jeune homme était dans une émission et que cela lui prenait du temps. Un chiot ayant besoin de temps, d'attention mais aussi d'éducation il fallait que son ami sache qu'il faudrait donc qu'ils mettent tous les deux la main à la pâte s'il voulait profiter des avantages que ce compagnon à quatre pattes pourrait leur apporter.

C'est avec une légère peur au ventre que son camarade de chambre ne change d'avis que Soma demanda confirmation à son meilleur ami, attendant la réponse en trépignant, ayant presque oublié la nourriture qui n'attendait que lui pour être finie. Il était angoissé, une angoisse stupide un peu semblable à celle qu'il ressentait à chaque début de tournage de push your limits sans que celle-ci ne soit vraiment justifiée mais il ne pouvait pas s'en empêcher. Il se mordit légèrement la lèvre inférieur et fixa ses yeux sur son ami quand celui-ci ouvrit la bouche.

« Bien sur que je suis sérieux ! Puis limite, je peux engager quelqu’un pour s’en occuper si c’est trop sur tes épaules. »

Engager quelqu'un pour s'occuper du chien ? Hors de question! Un chien a besoin de l'amour de ses maître, pas d'une nounou ! Conscient que son meilleur ami ne pensait pas à mal en disant cela mais plus qu'il avait été élevé comme ça, éduquer au milieu de personnes engagées uniquement pour faire son éducation, qu'il avait grandit dans un lieu où l'amour des parents pouvait être remplacé par l'amour des nounous, il ne dit rien. Soupirant légèrement en se disant que c'était tout à fait le Naoko qu'il connaissait, il chercha un moyen de lui dire en douceur que sa façon de penser n'était pas la bonne alors que lui priait pour que ses explications ne fassent pas changer d'avis le brun.

« Nao-chan ! Un chien ne se fait pas élever par une nounou ! Et je ne veux pas de personnes engagées pour ça ici, un chien à besoin d'amour, l'amour de ses maître et je ne disais pas ça pour dire que je ne pourrais pas m'en occuper mais plutôt parce que nous n'avons pas forcément les même horaires et qu'avec mon émission, il y a des fis où il faudra surement que toi tu t'en charges Nao-chan ! En plus tu es dans cette chambre aussi alors il va très surement venir te voir, réclamer de l'attention, des caresses ou des instants de jeux, je ne pourrais pas toujours l'empêcher de vouloir te connaître. »

Il eut un petit rire en imaginant son camarade avec un chien. Il continua d'imaginer la vie qu'ils pourraient avoir si un chien venait s'ajouter à leur petite vie de « couple » amical avant que son sourire ne se fane à l'entente de la prochaine question de son ami.

Mais, hm.. Tu connais la politique de l’établissement sur les chiens ? »

Soma prit quelques secondes de réflexion avant d'hocher doucement la tête. Il s'étira et repris une bouchée de son plat qu'il mâcha lentement avant de répondre à son ami.

« Nous sommes dans un internat alors c'est logique qu'ils n'accepteront surement pas d'animaux tel qu'un chien c'est pour quoi si tu es sûr que tu acceptes qu'on en ait un il faudra qu'on soit extrêmement discret. Il faudra qu'on le sorte discrètement et souvent d'ici pour le promener ce qui te permettra de draguer si tu en as envie. Il faudra aussi qu'on l'éduque pour qu'il soit propre et silencieux afin de ne pas se faire prendre. C'est pour ça que je dis que ce sera laborieux et qu'il faudra que l'on s'y mette à deux. Pour le reste je te laisse te décider à propos de tout ça.

Il lui sourit avant de reprendre ses baguettes. Il était rare de voir Soma si sérieux et passionnait lorsqu'il ne tournait pas mais il aimait véritablement les animaux et on ne plaisantait jamais sur l'adoption d'un animal. Il avait vu tellement de personnes faire des choix sur un coup de tête dans son magasin avant de revenir quelques jours plus tard pour savoir s'ils pouvaient rendre l'animal que Soma n'avait pas envie de reproduire cette erreurs des maîtres indignes qui traitaient les animaux comme des objets. Ainsi attendit-il la réponse de son ami dans un silence et un calme exceptionnel pour une chambre d'ordinaire si animée.

_________________

♥️♥️

& quand Ryohei vient vérifier (subtilement) que Yukio ne garde bien que 5 % de THE Evil Temptation ! 8D :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t106-kazuma-soma-ft-kato-shigeaki
Messages : 54
Member since : 20/06/2011
You : jeune japonais -non je suis pas coréen franchement èé- de dix-neuf ans cherche jeune femme mignonne!
Activité : étudiant en quatrième année à hosei. fils à papa d'un côté et plongeur dans un restaurant de l'autre. (papa est sadique e.e).

MessageSujet: Re: all the attention is leading me to feel important;; ft. soma   Lun 11 Juil - 2:35

{pardon c'est court et moche, mais voilà e.e}

Oh mais détrompez vous même si contrairement à son meilleur ami Naoko n’aimait pas particulièrement les animaux, sans pour autant ne pas les aimer, il n’avait rien contre l’idée d’avoir un chien. D’accord, simplement parce qu’il y voyait les avantages et non les inconvénients, mais il fallait s’y attendre avec lui, il ne pouvait pas faire autrement. Puis, de toute façon, il voyait la solution à tous problèmes étant en l’argent. Il pouvait s’acheter tout, donc il pouvait trouver une solution à ses problèmes de cette manière. C’était enfantin et digne des gens beaucoup trop gâtés, mais c’était ce qu’il était. Donc l’idée d’engager une personne pour s’occuper du chien semblait une idée fantastique, de cette façon il aurait encore plus le temps de profiter des points positifs, sans se préoccuper le moins du monde des désavantages. Sa philosophie de toujours qui s’appliquait heureusement -ou pas- à pratiquement tout ce qu’il faisait dans sa vie. Attendant patiemment la réponse de Soma quant à la politique de l’endroit, Naoko attaqua la nourriture. Après tout il avait faim et même s’il était pour l’idée, avoir un chien n’était pas sa première préoccupation du moment. Il préférait manger, c’était beaucoup moins difficile. Oui parce que bon, mauvais points ou pas, il aurait surement des problèmes quant à l’arrivée d’un chien dans leur vie et ça il s’en doutait. Il préférait ignorer, mais il le savait quand même.

Puis par rapport à sa philosophie, il avait certes l’idée qu’une nounou pouvait remplacer un parent, mais ce n’était heureusement pas son cas. Il avait eu le droit à l’amour de ses parents, du moins celui de sa mère. Sauf que visiblement, sa pensée ne plaisait pas à Soma qui finit par lui faire savoir : « Nao-chan ! Un chien ne se fait pas élever par une nounou ! Et je ne veux pas de personnes engagées pour ça ici, un chien à besoin d'amour, l'amour de ses maître et je ne disais pas ça pour dire que je ne pourrais pas m'en occuper mais plutôt parce que nous n'avons pas forcément les même horaires et qu'avec mon émission, il y a des fis où il faudra surement que toi tu t'en charges Nao-chan ! En plus tu es dans cette chambre aussi alors il va très surement venir te voir, réclamer de l'attention, des caresses ou des instants de jeux, je ne pourrais pas toujours l'empêcher de vouloir te connaître. » Un chien ça a besoin d’amour ? C’est un animal. Bon d’accord, mauvaise idée de sortir ça à son meilleur ami, mais que voulez-vous pour Naoko, ça faisait de penser que le chien y verrait une quelconque différence. « Les nounous élèvent bien des humains alors pourquoi pas un chien ? Tu sais bien que je ne suis pas autant doué que toi avec les animaux. Puis pourquoi il voudrait me connaitre ? » Après tout un chien n’avait pas nécessairement envie de faire ami ami avec tout le monde non ? Bon décidément, Naoko était bien loin de connaitre le règne animal, particulièrement le meilleur ami de l’homme. C’était la vie sa passion à lui c’était plutôt les jeux vidéos et non les animaux à quatre pattes ou plus.

Sauf qu’il y avait aussi le problème de la politique sur les animaux de compagnie. Naoko n’avait aucune idée de ce que c’était et probablement que Soma non plus. Cela dit, il faudrait demander parce que violer les règlements, ça sonnait beaucoup trop complexe pour lui. Enfin d’un autre côté, si ça pouvait faire plaisir à son meilleur ami ça vaudrait peut-être la peine de le faire. Toujours très concentré à manger, il laissa son interlocuteur dire sa théorie. Donc ils allaient devoir faire ça en secret et donc briser les règles de l’endroit. Génial, ça semblait plutôt excitant, mais terriblement compliqué et le compliqué ne faisait pas partie des habitudes de vie du jeune homme. « Tu crois pas qu’on pourrait essayer d’avoir une permission spéciale au lieu de tout faire en secret ? » Parce que c’était faisable ? Selon Naoko bien sur que ça pouvait se faire ! Après ils auraient surement beaucoup de problème. « Mais tu sais, c’est plutôt étonnant de te voir aussi sérieux. » Soma restant Soma, il était habituellement tellement plus énergique et beaucoup moins sérieux. Ça faisait donc bizarre d’une certaine façon. Ce n’était pas une mauvaise chose, mais encore une fois on voyait un peu trop de détermination chez le meilleur ami et pas assez chez Naoko. Mais franchement c’était probablement mieux ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t170-yamazaki-naoko-ft-lee-jun-ho-2
avatar« Kazuma Soma »
ADMINISTRATEUR
Messages : 2856
Member since : 10/06/2011
You : 19 ans ; Osakan ; Japonais & chieur professionel ; propriété de Ryohei et Evil Temptation officiel de Yukio ♥
Activité : Etudiant en troisième année à Hosei et accessoirement mister joy de PYL & bosse dans une animalerie quand il a le temps~
Emission : Push Your Limits ! Yeah~

MessageSujet: Re: all the attention is leading me to feel important;; ft. soma   Lun 8 Aoû - 7:11

Bien sûr que Soma connaissait assez son meilleur ami pour savoir ce qu'il avait en tête et c'est aussi pour ça qu'il était si méfiant à l'idée de se faire une fausse joie, si lui était gamin, le caractère enfant gâté de son colocataire ne le rendait pas moins enfantin que lui, à croire que l'argent pouvait tout apporté il en oubliait l'essentiel et Soma était là pour lui rappeler. Malgré tout ce que l'on pouvait dire sur Soma s'il y a bien une chose dans laquelle il restait bizarrement très sérieux c'était son travail ! Et il ne laisserait pas Nao-chan martyriser ce pauvre chiot avec une nounous ou tout ce que l'argent peut offrir qui n'est pas l'amour de ses maîtres. Il savait très bien que les chiots avaient des besoins et des envies, attirer l'attention, jouer, être aimé. Tant de choses qu'il devait faire à leur arrivée pour qu'il ne soient pas trop apeurés dans leur nouvel environnement et que leur séjour, plus ou moins court, dans cette animalerie soit agréable. C'était également frustrant de ne pas pouvoir en garder au moins un, il finissait toujours s'attacher et les départs étaient difficiles c'est aussi pour ça que Soma voulait que Naoko réfléchisse bien avant de prendre une décision.

Lui était prêt à cacher la vérité aux autres s'il fallait, il était prêt à tellement de choses ! Mais il ne fallait pas oublier que dans cette chance ils étaient deux et que donc Nao-chan aurait aussi à s'en occuper. En y réfléchissant, Soma devait être aussi exigent en ce qui concernait les animaux et son travail que dans sa passion pour la nourriture, aucun faux pas, aucune erreur qui ne puisse être réparable ne devait être commise. Après tout un chiot n'était pas une peluche, il faudrait la sortir, la nourrir, lui donner de l'amour pour qu'il ne fasse pas de bêtises et bien plus encore et il espérait pouvoir faire comprendre ça à son colocataire qui semblait ne pas encore bien au courant qu'un bébé élevé par des nounous n'étaient pas spécialement le mieux entouré ! Foi de quelqu'un qui a vécu dans un orphelinat ! L'amour de ses parents lui avait tellement manqué ! Et aujourd'hui, il n'échangerait contre aucune nounou du monde ce qu'il partageait avec Ryohei et ses parents ! Ce n'était certes pas comme s'ils étaient sa véritable famille mais auprès d'eux il avait reçu tout l'amour que des parents pourraient offrir à leur enfant et chez eux il se sentait à la maison. Pas comme à l'orphelinat...

« Les nounous élèvent bien des humains alors pourquoi pas un chien ? Tu sais bien que je ne suis pas autant doué que toi avec les animaux. Puis pourquoi il voudrait me connaitre ? »

Il mâchouillait encore distraitement ses baguettes, cherchant la meilleure façon de lui réponde pour qu'il comprenne du premier coup sans forcément le prendre pour un fou. Il connaissait son meilleur ami et savait que celui-ci n'avait jamais connu comme lui ce que ça faisait de manquer de l'attention de ses parents, qu'ils avaient toujours été présents -voir trop- pour le jeune homme et donc qu'il ne pouvait pas comprendre ce que l'on ressentait à être seul ou élever par quelqu'un qui ne nous connaissait pas plus que ça et qui était payé pour nous aimer. C'est pourquoi il devait trouver quelque chose à dire qui puisse exprimer tout ça mais c'était difficile, Naoko avait toujours eu tout ce qu'il voulait, ses seules contraintes étaient le travail et ses études ! Comment lui faire comprendre que tout le monde ne vivait pas dans un monde de bisounours où tout était toujours simple et que l'amour d'une famille était plus important que tout ? En tant qu'orphelin adopté il était très dur pour lui de dire ce genre de chose, il aimait sa famille ! Même si ses parents lui manquait ceux de Ryohei, ceux qu'il considérait désormais comme sa famille avait toujours tout fait pour qu'il soit heureux et il l'était, vraiment mais en même temps il était aussi persuadé que son caractère avait une grande importance dans son état d'esprit. Soma n'était pas le genre de garçon à déprimer, il aimait et voulait aller de l'avant quoi qu'il arrive.

« Hum~ Tu sais Nao-chan, que ce soit les humains ou les animaux il ont besoin de l'amour de leurs parents pour s'épanouir. Pour un chien ses parents sont ses maîtres il est donc hors de question de le perturber avec une personne qui serait payée pour s'en occuper ! De plus tu ne penses pas que ce serait encore plus compliqué et risqué ? On est dans un internat scolaire, je ne pense pas qu'ils acceptent qu'une personne, adulte, entre dans la chambre de leurs élèves pour s'occuper d'un chien, surtout que s'en occuper est une occupation à temps plein et personnellement je ne veux pas que quelqu'un vienne me perturber quand je suis dans ma chambre, ce serait vraiment flippant ! Je ne veux pas non plus d'une troisième personne qui vive ici, c'est déjà juste assez grand pour nous deux...

Comme ça au moins c'était clair, ce n'était pas du tout pratique d'avoir une nounou ! Hors de question même si ce n'était pas ça qui dérangeait le plus Soma, rien que le mot « nounou » lui donnait des frissons de dégout. Un nounou ça n'élève pas, ça surveille les enfants lorsque les parents sont absents ! On ne peut donc pas confier ses enfants à une nounou pendant trop longtemps, on ne peut pas s'épanouir dans ce genre de conditions !

Vint ensuite le sujet de l'établissement, bien sûr que non ils n'accepteraient surement pas qu'un chien, chiot en plus, soit introduit dans leur bâtiment ! Un chiot ça aboie, ça hurle la première nuit, ça n'est pas propre avant qu'on ne l'éduque et surtout, c'est beaucoup, beaucoup de responsabilités ! Dire ça à Naoko , Jamais ! Rien que ça lui ferait dire non directement sans même y réfléchir ou se dire qu'il ne serait pas tout seul à essayer d'éviter que tout cela se produise et donc à l'éduquer. Le fait qu'ils vivent dans une chambre règlerait surement le problèmes des hurlements de la première nuit, voir ses deux maîtres autour de lui le rassurerait surement et empêcherait la catastrophe. Après tout n'était qu'un travail de patience et Soma était habitué.

« Tu crois pas qu’on pourrait essayer d’avoir une permission spéciale au lieu de tout faire en secret ? »

« Hum~ Je ne pense pas que ce soit possible surtout qu'il n'y a aucune raison qu'ils nous donne une permission spéciale sans aucune situation spéciale. Juste l'envie d'avoir un chien ne va pas les faire accepter, surtout que s'ils acceptent pour nous ils devront accepter pour tous ceux qui le veulent et il y aurait des abus, tu ne penses pas ? Et avant que tu ne le propose, je refuse les pots de vin ! Il est hors de question que tu paies pour cette autorisation. C'est aussi pour ça que je te laisse le choix. »

Non mais autant prévenir tout suite, hein, il était habitué à ce que son meilleur ami ne ramène toujours l'argent sur le tapis et il préférait être clair avant que ça n'arrive. Ça lui faisait bizarre de se comporter comme ça, il n'était pas du tout habitué au sérieux, surtout plus de cinq minutes et encore plus dans sa chambre ! Il faudrait absolument qu'il raconte ça à Ryohei, il était sûr qu'il ne le croirait pas.

« Mais tu sais, c’est plutôt étonnant de te voir aussi sérieux. »

Tiens, apparemment il n'était pas le seul que ça choquait ! Même si Soma restait absolument à fond dans la discussion, plein de vigueur dans ses arguments, il n'en restait pas moins très sérieux comparé à d'habitude et tout le monde était bien trop peu habitué à ce genre de choses... Il lui fit un grand sourire, prouvant ainsi que Soma était toujours parmi nous et que ce n'était pas un clone ou même qu'un esprit ne s'était pas emparé de son corps et il eut un petit rire.

« C'est vrai, ne~ Ça ne me ressemble pas du tout ! Mais t'en fait pas, je vais me reprendre Nao-chan ! »

Toujours avec son grand sourire, il leva ses baguettes en l'air pour lui prouver ce qu'il voulait dire, ce jeune homme pouvait vraiment changer d'humeur facilement...

[Sorry pour le retard ! J'ai réussi à te répondre avant mon départ comme promis ! c'est pas top j'avoue mais bon >w< Allez, je cours lancer l'event ! =D]

_________________

♥️♥️

& quand Ryohei vient vérifier (subtilement) que Yukio ne garde bien que 5 % de THE Evil Temptation ! 8D :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t106-kazuma-soma-ft-kato-shigeaki
Messages : 54
Member since : 20/06/2011
You : jeune japonais -non je suis pas coréen franchement èé- de dix-neuf ans cherche jeune femme mignonne!
Activité : étudiant en quatrième année à hosei. fils à papa d'un côté et plongeur dans un restaurant de l'autre. (papa est sadique e.e).

MessageSujet: Re: all the attention is leading me to feel important;; ft. soma   Ven 12 Aoû - 12:51

En même temps, ce n’était pas totalement de sa faute si Naoko était autant gâté. Ses parents l’avaient élevé comme ça, ils étaient comme ça et pour lui l’argent avait réellement réglé tous ses problèmes... Enfin ça c’était jusqu’à ce que Yamazaki sénior ne décide de lui couper les vivres et de lui redonner une bonne quantité d’argent de poche uniquement s’il travaillait. C’était n’importe quoi ! Lui et travailler relevait d’une idée complètement débile que son père devait avoir eu en dormant, se disant que ça l’aiderait d’une manière ou d’une autre. Eh bien non, ça ne lui donnait pas plus de motivation à faire quoi que ce soit, bien au contraire. Ça le décourageait tout simplement, c’était moche bosser et son père devait bien être le premier le savoir. Puis, de toute façon, avec les gens comme Naoko, il valait mieux les laisser faire ce qu’il leur plaisait, ça les aidait plutôt à se développer ! Oui bon, dans son cas à lui, ce qu’il voulait faire, c’était du cinéma ce que son père n’approuvait pas. Enfin, il valait mieux aussi le laisser dépenser son argent de poche puisque de toute façon, ce n’était pas en leur disant de ne pas le faire qu’il ne le ferait pas. Disons que ça avait toujours été sa manière de régler les choses et ça avait toujours fonctionné pourquoi changerait-il de manière de le faire ? C’était une question facilement résolue du côté du jeune homme qui de toute façon n’avait nullement envie de changer. Ce n’était pas son truc de changer, il préférait vivre de la bonne vieille manière, à savoir la sienne et pas une manière vieille de vingt mille ans. Puis de toute façon, pour lui, il n’y avait rien de mieux que de reléguer ses responsabilités aux autres personnes. C’était miraculeux qu’il ne le fasse pas au travail d’ailleurs, mais en fait il y avait une raison fort simple ! Son père demandait des comptes-rendus au gérant de la place. Probablement parce qu’il connaissait assez bien son fils en fait, mais c’était rien que chiant aux yeux de Naoko. En même temps, beaucoup de chose l’était à ses yeux, c’était donc assez normal qu’il dramatise un peu vis-à-vis son travail. En plus, comme si ce n’était pas suffisant, il ne travaillait qu’avec des mecs, les demoiselles agréables à regarder étaient toutes à l’avant-boutique ou alors elles ne travaillaient pas en même temps que lui.

Pour en revenir à la préoccupation du moment, si son meilleur ami était prêt à cacher le chien aux yeux de tout le monde, Naoko lui préférait laisser quelqu’un d’autre s’en occuper. Ça lui apportait beaucoup moins de responsabilités et disons que c’était l’important pour lui. Après tout, c’était bien quelque chose qu’il détestait avoir. Certes, proposer d’avoir un chien n’était probablement pas la meilleure chose à faire quand on n’aimait pas avoir des responsabilités, mais comme d’habitude, Naoko ne voyait que les points positifs d’une situation quand il y en avait des gros comme avoir un chien qui lui permettait de draguer des gentes dames. Ce pourquoi il proposait simplement d’engager une nounou pour leur futur animal de compagnie. Ça faciliterait grandement les choses et à ses yeux, c’était l’important. Puis de toute façon, il ne comprenait pas en quoi un chien pourrait manquer d’amour en se faisant élever par des nounous. Ce n’était pas un drame pour un humain alors pourquoi ça en serait un pour un chien. D’accord, le jeune homme n’était pas le mieux placé pour savoir ce que ça faisait de ne pas se faire élever par des parents aimants, mais il ne pouvait non plus se dire que c’était si terrible que ça considérant qu’il avait plusieurs amis qui avaient été élevé de cette manière et qui n’étaient pas très troublé. Puis au final, une nounou ça finit par s’attacher à la personne dont elle s’occupe, non ?

Sauf que visiblement, Soma n’était pas d’accord avec ce que Naoko avançait. Ils n’avaient pas eu la même enfance, donc du coup, ça affectait leur opinion sur bien des choses. Cela dit, il était prêt à affirmer qu’il se serait bien passé de l’amour de ses parents ce qu’il se garda bien de faire. « Oui mais comment tu veux que le chien sache que c’est une personne payée pour s’occuper de lui ? Si elle lui donne de la bouffe et le promène et que tu lui donne l’amour nécessaire tout ira bien ! » S’il était complètement bouché ? Oui et non, disons qu’il n’avait pas les qualités nécessaires pour vouloir des responsabilités. « Mais c’est bon, tu ne veux pas de nounou pour le chien, on n’en aura pas. » Ce qui était dommage aux yeux du jeune homme, mais bon il pouvait bien respecter ce que son meilleur ami demandait. Cela dit, il ne comprenait pas trop c’était quoi l’issue avec les nounous, Naoko n’en avait peut-être jamais eux, mais bon ce n’était pas un drame non plus. N’est-ce pas ?

Puis la conversation se dirigea vers le problème de la permission. Après tout il pourrait être possible d’en avoir une, moyennant les bonnes raisons. Naoko, dans sa grande habitude vie y voyait une option totalement acceptable et presque logique même. Sauf que, encore une fois, ce n’était pas l’opinion de Soma. Peut-être que leur éducation faisait vraiment toute une différence. Sans aucune situation spéciale... mais c’était facilement inventé une raison ! Sauf que voilà, Soma avait décidé qu’il n’userait pas de pots de vin et dans le même genre, il serait très étonnant qu’il le laisse mentir. Donc tant pis, il faudrait le cacher, même si, aux yeux du jeune homme, ça semblait vraiment la manière la plus compliquée de faire les choses. « Pourquoi pas de pots de vins ? Je veux dire, ça ne fait de mal à personne. » Même s’il insistait, il savait bien que c’était inutile. Si c’était rare de voir son meilleur ami aussi sérieux, ça ne voulait pas dire qu’il ne garderait pas son point à ce niveau là. Il semblait vraiment déterminé à l’idée d’avoir un chien dans les ‘règles de l’art’ ne respectant pas plusieurs règlements de l’établissement, mais en respectant un certain code moral visiblement. « Ça ne me dérange toujours pas, mais comment est-ce qu’on va le cacher aux yeux de tout le monde ? » Après tout, s’il fallait qu’ils le promènent et tout, ça ne serait pas très subtil dans les couleurs ou même, un chien, ça aboie. Ils ne pouvaient quand même pas faire passer ça pour eux.

Cela dit, après, comme s’il changeait de sujet en quelque sorte, Naoko fit remarquer à quel point c’était bizarre de voir son meilleur ami aussi sérieux. La réponse de Soma le fit sourire un peu plus alors qu’il se concentrait sur sa nourriture. Est-ce qu’il commençait à penser que c’était plutôt une mauvaise idée d’avoir un chien finalement ? Un peu, simplement parce qu’il se rendait compte que ça allait lui amener un lot de responsabilités, ce qu’il préférait éviter en temps normal. Sauf que voir son meilleur ami aussi sérieux sur quelque chose prouvait que ça lui tenait à coeur et par conséquent, ce serait dommage de dire non juste pour ne pas avoir de responsabilités. Il ne savait pas si Soma serait déçu après le faux espoir qu’il avait lancé et même s’il était plutôt habitué à ce qu’on soit déçu de lui, il ne voulait pas nécessairement que ça arrive avec son meilleur ami. Enfin, il verrait plutôt comment ils allaient s’y prendre, si ça lui semblait trop compliqué ou trop chiant, il trouverait une manière de se défiler. Comme quoi il n’était pas capable de décevoir certaines personnes de manière trop directe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tdag.forumgratuit.org/t170-yamazaki-naoko-ft-lee-jun-ho-2
« Contenu sponsorisé »

MessageSujet: Re: all the attention is leading me to feel important;; ft. soma   

Revenir en haut Aller en bas
 

all the attention is leading me to feel important;; ft. soma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» Attention, araignées qui tuent ..
» Missive a l'attention de l’Archevêque Bénédictus
» Fais attention à ta vie... {Etoile Bleue - Nuage Froid - Nuage du Zénith}
» ATTENTION => diffuseur d'huile essentiel.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Dreams Are Gold :: HOSEI SCHOOL :: Aile Ouest :: INTERNAT :: BOYS ROOMS :: 202. Kazuma Soma & Yamazaki Naoko-